CoronaVirus en Algérie : Nombre de cas 454 et 29 décès

Hommage à la militante Nabila Djahnine, assassinée le 15 février 1995

Assassinée le 15 février 1995 à Tizi Ouzou par des terroristes, Nabila Djahnine est la figure du féminisme algérien.

Ils l’ont assassiné car elle dérangeait les gardiens du temple de l’obscurantisme. Elle symbolisait la vie, la résistance et l’engagement, social et politique.

Ce samedi, c’est le 25e triste anniversaire de son assassinat. Elle n’avait que 30 ans quand un terroriste décidé, sans le moindre état d’âme, de mettre un terme à sa vie.

Membre fondatrice du Syndicat national des Etudiants algériens (SNE), Nabila Djahnine était très engagée dans la lutte pour les droits de la Femme.

Nabila savait constamment comment redonner confiance à ses sœurs et frères d’armes qui combattaient avec elle ceux qui réduisaient l’image de la femme.

Aujourd’hui, elle est enterrée au cimetière de Sidi Mhamed Amokrane, dans sa ville natale, là où repose aussi Saïd Mekbel, une autre victime qui fait partie des 200 000 morts de la décennie noire.

Massin.A