Hausse salaires et allocation chômage: le ministre avance des chiffres

Hausse salaires et allocation chômage: le ministre avance des chiffres

Les Algériens terminent l’année 2022 avec de très bonnes nouvelles. En 2023, les salaires, les pensions de retraites, mais aussi les allocations de chômage seront revus à la hausse.

Annoncée ce dimanche 25 décembre par un communiqué de la dernière réunion du conseil des ministres pour 2022. La hausse des salaires et des allocations fait déjà réagir sur les réseaux sociaux, mais avant de passer à ça. Parlons des chiffres avancés par le ministre du Travail sur le dossier.

Youcef Cherfa avance quelques chiffres sur la hausse des salaires

Intervenant ce dimanche soir sur le plateau de la télévision nationale. Le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité sociale, Youcef Cherfa avance quelques chiffres concernant cette hausse de salaires.

Considérée comme premier responsable du dossier de la hausse des salaires et pensions. Youcef Cherfa annonce que plus de 2.8 millions d’Algériens seront touchés par cette revalorisation, dont des travailleurs et des retraités.

Sur la même lancée, le ministre souligne que les travailleurs du secteur public bénéficieront d’une hausse de salaire variable entre 47 et 50 pourcents. Quand est-ce cette augmentation entre en vigueur ? Selon Youcef Cherfa, cette hausse sera graduelle durant les deux années de 2023 et 2024.

“Durant 2023 et 2024, les premiers travailleurs du secteur de l’éducation, à savoir les enseignants. Ils seront touchés par une augmentation d’environ 13.800 dinars algériens”, précise le ministre.

“Lors de la même période, les travailleurs modestes verront eux également leurs salaires augmenter. En effet, la hausse variera entre 4500 et 8500 dinars algériens”, ajoute la même source.

Qu’en est-il des chômeurs et des retraités ?

Le président algérien Abdelmadjid Tebboune donnant des instructions aux membres du gouvernement lors d’une réunion du conseil des ministres | Crédit Photo : La présidence de la république (El Mouradia)

Pas plus tard qu’en fin de journée, le président Abdelmadjid Tebboune a donné plusieurs instructions aux responsables du secteur de l’emploi et du travail, à leur tête le ministre Youcef Cherfa.

Lors de la réunion du Conseil des ministres qu’il a présidé. Le chef de l’État a ordonné l’augmentation du seuil minimum de la pension de retraite à 15.000 DZD pour ceux qui percevaient une allocation inférieure à 10.000 dinars algériens.

Mais pas que. Il a aussi ordonné une hausse pour ceux qui percevaient une pension de 15.000 dinars algériens. Ils passeront dès 2023 à 20.000 DZD.

Durant la même réunion, le président Abdelmadjid Tebboune, a également ordonné l’augmentation de l’allocation chômage de 13.000 DZD à 15.000 dinars algériens.

Selon le communique du conseil des ministres, le nouveau montant de l’allocation chômage sera 15.000 dinars net d’impôts. “L’État assumera les charges de la couverture sanitaire des chômeurs pendant la période de bénéfice de l’allocation”, souligne la même source.

Avec ces nouvelles augmentations annoncées quelques jours avant la date du nouvel an 2023. Les Algériens clôturent l’année 2022 en beauté. Sur les réseaux sociaux, certains internautes n’ont pas caché leur joie. D’un autre côté, il y a aussi qui ont critiqué la hausse “minime” de l’allocation. Certes la hausse n’est que 2.000 en plus, mais il convient de rappeler que cette pension des chômeurs n’existaient pas, il y a une année.