Hausse de 28% de la fiscalité ordinaire recouvrée en sept mois

Hausse de 28% de la fiscalité ordinaire recouvrée en sept mois

irg.jpgLa fiscalité ordinaire recouvrée par les services du fisc en Algérie durant les sept premiers mois de 2012 a atteint 1 157 milliards de DA, en hausse de 28% par rapport à la même période de 2011, a-t-on appris dimanche auprès de l’administration fiscale.

L’IRG (impôt sur le revenu global) sur salaires, recouvré entre le début janvier et la fin juillet 2012, a atteint 332 milliards de DA soit près de la totalité de l’IRG recouvré en 2011. Le recouvrement de l’IRG/salaire était de 380 milliards de DA en 2011 et de 239 milliards de DA en 2010, Cette hausse considérable de l’IRG recouvré est évidemment due aux rappels versés au titre des augmentations salariales appliquées en 2012.

Le gouvernement a fait appel à une loi de finances complémentaire, appliquée depuis avril dernier, qui consacre 317 milliards de DA supplémentaires pour l’augmentation du SNMG de 15 000 DA à 18 000 DA, les révisions des statuts et régimes indemnitaires des fonctionnaires ainsi que la revalorisation exceptionnelle des pensions et allocations de retraites. Quant à l’IRG non salaires et l’IBS, ils ont totalisé ensemble un recouvrement de 225 milliards de DA entre janvier et juillet 2012, selon la même source.

Le total des recouvrements des impôts directs (IRG et IBS) ont ainsi atteint 560 milliards de DA soit une hausse de 33% par rapport à la même période de l’année écoulée. Les droits d’enregistrement et de timbre ont quant à eux connu une hausse de 22% durant la même période avec un montant recouvré de 33,7 milliards de DA.

Les impôts sur les affaires étaient de 366,3 milliards de DA, en hausse de 14%. Les produits des douanes recouvrés entre janvier et la fin juillet ont par ailleurs grimpé de 50% par rapport aux sept premiers mois de 2011 alors que les produits des domaines évoluaient de 42%, précise la même source.

Les recouvrements de la fiscalité ordinaire avaient totalisé 1 700 milliards de DA en 2011, en hausse de 18% par rapport à 2010. Quant à la fiscalité pétrolière recouvrée et versée au budget de l’Etat, elle a atteint 1 519 milliards de DA (20,5 milliards de dollars) à fin juillet dernier contre 1 472,4 milliards de DA à la même période de 2011, soit une légère hausse de 2%, a-t-on encore précisé.

Le total des recettes fiscales budgétisées atteint ainsi 2 676 milliards de DA durant cette période. Le projet de loi de finances pour 2012 tablait sur des recettes de la fiscalité ordinaire de 1 894 milliards DA et une fiscalité pétrolière de 1 561,6 milliards DA.

R. E.