Harraoubia :”Les mauvaises prévisions rapportées par la presse sont non fondées”

Harraoubia :”Les mauvaises prévisions rapportées par la presse sont non fondées”

Harraoubia.jpgLe ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique, M. Rachid Harraoubia a affirmé, hier, lors d’une conférence nationale des recteurs et chefs d’établissements universitaires que  » tous les moyens sont mis en place, pour assurer dans les meilleures conditions une rentrée universitaire 2011-2012.

Et même si le nombre de places pédagogiques disponibles en première année universitaire n’est pas encore connu, en raison du retard cumulé dans les examens de fin d’années dans certains instituts, le ministre a rassuré que « les places pédagogiques contiendront largement les nouveaux bacheliers au nombre de 241 000 et les étudiants non admis en deuxième année universitaire.

 » Néanmoins, il a précisé qu’  » il faut prendre les précautions nécessaires ». Le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique a indiqué que le début des « Portes ouvertes sur l’université » dans tous les établissements d’enseignement supérieur et l’ouverture des sites Internet dédiés à l’inscription universitaire se feront mardi prochain.

Une circulaire ministérielle, portant précisions sur la rentrée universitaire sera rendue publique, mardi prochain a-t-il fait savoir. Dans ce contexte, il a indiqué qu’outre les 127 000 nouvelles places pédagogiques réceptionnées dernièrement, le nombre des nouveaux diplômés universitaires a atteint les 243 400 personnes. Ces derniers vont donc céder leurs places aux futurs admis au palier final.

Concernant les résidences universitaires, M. Harraoubia a fait savoir que le nombre de nouveaux lits est de 85 000, à l’échelle nationale. Le ministre a expliqué que les  » mauvaises prévisions « , rapportées par la presse par rapport à la rentrée universitaires  » sont non fondées « .

Il a regretté, dans ce cadre, le changement enregistré dans le milieu universitaire de manière à ce que les étudiants  » absorbent  » toutes les  » spéculations « . Il cite l’exemple de celle faisant état de l’annulation du diplôme de licence qui sera, selon les rumeurs, remplacé par une simple attestation non reconnue. Cette information a, selon l’intervenant, suscité l’ire des étudiants qui ont manifesté leur mécontentement durant les deniers mois.

« Cette mauvaise étape va nous servir de leçons, afin d’éviter de tomber dans les mêmes pièges à l’avenir », a-t-il dit. Il a annoncé, par ailleurs, que d’importantes mesures ont été prises, afin de permettre aux nouveaux bacheliers d’effectuer leurs inscriptions, pas encore entamée, dans de bonnes conditions. Le recteur des établissements universitaires du centre a affirmé,

par ailleurs, que  » des efforts ont été consentis par la communauté universitaire pour récupérer un retard dû à la grève des étudiants au sein de certains établissements « . Il a affirmé que  » les examens et les soutenances pour l’ensemble des instituts se sont déroulés dans d’excellentes conditions à la faveur d’une rallonge du temps pédagogique « .

Par Samira Azzegag