Hanitser, Djeghbala et Gherbi refusent de signer

Hanitser, Djeghbala et Gherbi refusent de signer

IMG_2819.jpgLa direction de l’USMH, après de multiples tentatives, n’est pas encore parvenue à arracher la signature des trois éléments, en l’occurrence Hanitser, Djeghbala et Gherbi.

Un différend financier serait derrière ce refus. N’y aurait-il pas anguille sous roche ?

Ces joueurs qui se trouvent en fin de contrat, ont été contactés par d’autres clubs qui leur ont fait des propositions plus intéressantes que celles de la direction harrachie.

La politique des gros salaires n’est pas la marque de fabrique de la maison, mais un effort financier ne serait pas de trop pour des éléments ayant donné entière satisfaction et qui sont prêts à faire des concessions, mais dans la limite du raisonnable.

Un des responsables harrachis s’est déplacé récemment sur les lieux du stage et s’est réuni en aparté avec les concernés, ces derniers sont restés sur leurs positions. La direction ne veut pas céder non plus, les deux parties sont donc dans l’impasse.

Veut-on vraiment les garder ?

Si on se réfère au comportement de l’administration, on peut dire qu’elle ne fait pas assez pour tenter de conserver ces trois joueurs. Les négociations trainent toujours en longueur.

Bien que le centre-avant, Hanitser, n’ait rejoint le groupe qu’à partir du second stage, les deux autres, Gherbi et Djeghbala, sont là depuis la reprise des entraînements et ont participé aux stages et à tous les matches amicaux. De ce côté, les joueurs sont toutefois à féliciter.

L’importance de l’effectif avantage beaucoup plus la direction qui est en train de négocier en position de force le recrutement des joueurs comme Kabla, Yachir, Boumechra, Bellat, Baouche, et la confirmation aux avant-postes de Benaï, Touahri et Latrèche, plaide malheureusement pour la séparation.

Ambitions légitimes

L’équipe des banlieusards doit continuer sur la lancée avec laquelle elle avait achevé le dernier exercice, une fin de partie remarquable qui a valu aux hommes de Charef respect et admiration.

La stabilité est maintenue et les cadres en majorité sont toujours là, de quoi donner des idées aux amoureux des Jaune et Noir de caresser un certain rêve, celui qui a consacré l’USMH champion d’Algérie durant la saison 97/98.

Malgré la pression de certains prétendus départs de Boualem, Hanitser et Benabderrahmane, le marché des transferts du côté d’El Harrach n’a pas pour autant connu une grande effervescence.

Sous la houlette de l’entraîneur en chef, Charef, qui va entamer sa troisième saison à l’USMH, les Harrachis ont réalisé une préparation presque parfaite, des rencontres amicales globalement dominées par les camarades de Benaï. Leurs adversaires ont tous été impressionnés par la qualité de jeu développée par les poulains de Charef.

Il y a de multiples satisfactions, d’abord la forme affichée par le secteur offensif, Benaï et Touahri, très actifs et opportunistes, et la défense qui a retrouvé un équilibre appelé à être amélioré.

Il faudra compter sur cette jeune équipe qui aura encore suffisamment de temps et sur Charef pour concrétiser et arriver à leurs fins, voire à leurs ambitions légitimes.

LIMANE : «Je veux être le gardien n°1»

Pour l’international espoir harrachi, Limane, son équipe a gagné en confiance cette saison et s’apprête à bien négocier le début du championnat. Le travail effectué à Témouchent durant les deux stages a été très bénéfique et il ne reste à l’USMH que les rencontres amicales et un programme consacré exclusivement à l’aspect technico-tactique pour compléter la préparation.

– Quel est votre commentaire par rapport au stage qui vient de s’achever ?

– Ce fut une bonne préparation, nous avons bien travaillé durant les deux stages où le physique était très sollicité en cette période de l’année. A notre retour à la maison, un autre programme sera ainsi mis en œuvre par l’entraîneur en chef pour continuer à apporter les correctifs durant le mois de Ramadhan et couronner le tout par des applications amicales.

– Durant les matches amicaux, les trois gardiens de l’équipe ont encaissé des buts sur balle arrêtée, coup franc et penalty, où est la faille, d’après vous ?

– Il n’y a pas de quoi s’inquiéter, il est vrai que nous avons notre part de responsabilité, mais cela est dû essentiellement à la charge de travail et à la fatigue, parce que la fatigue influe directement sur la concentration. Mais d’une manière générale, les gardiens s’en sont bien sortis.

– Quelle est la comparaison entre la défense de la saison dernière qui n’a pas été à la hauteur et l’actuelle ?

– Je crois que la défense n’a pas été chamboulée, mis à part Griche qui reprend après le départ de Mebarakou, tous les autres sont là.

Mais le renfort de ce compartiment par des joueurs tels que Demou et Leulmi est très appréciable pour l’équipe.

– Quels sont les objectifs de votre formation ?

– Faire mieux que la saison passée d’abord, et ensuite, on devra bien entamer les rencontres pour mieux gérer le parcours. On va essayer de gérer match par match.

– Et vos objectifs personnels ?

– Je vise ni plus ni moins que la cage, mon objectif premier sera d’être le titulaire cette saison à l’USMH et de rester toujours dans la sélection olympique pour gravir d’autres échelons Incha Allah.