Halilhodzic crée l’événement au Sofitel

Halilhodzic crée  l’événement au Sofitel

une-halilhodzic-cree-levenement-au-sofitel-67c38.jpgIslam Slimani a mis un terme à sa vie de célibataire, avant-hier, dans une ambiance magnifique qui a connu la présence de plusieurs de ses amis et des  membres de sa grande famille de Aïn Bénian à la salle des fêtes de l’hôtel Sofitel. Islam entouré aussi par ses 3 camarades en sélection, Essaïd Belkalem, Riyad Mahrez et le capitaine Madjid  Bougherra, était certes très fatigué mais bien entendu comblé de célébrer ce plus beau jour de sa vie. Slimani a été honoré par la présence de son entraîneur Vahid Halilhodzic qui a tenu à se présenter en personne pour féliciter l’ex-Belouizdadi. Chose qu’Islam a beaucoup apprécié.

Il interdit le bourek à ses capés

Obligé de s’arrêter à chaque fois pour prendre des photos avec ses nombreux admirateurs présents au restaurant de l’hôtel Sofitel, l’entraîneur national, Vahid Halilhodzic, a mis du temps à rejoindre la table des joueurs et du staff technique  de l’EN. Dès qu’il s’est installé, Halilhodzic, qui a découvert un menu copieux, a interdit à Belkalem, Bougherra et Mahrez de trop abuser de bourek.

Bougherra toujours aussi populaire   

La présence de Vahid Halilhodzic mardi au Sofitel représentait en elle-même un événement. Les invités à ce mariage, célébré dans une parfaite ambiance, n’ont eu de cesse de solliciter le coach Vahid et Madjid Bougherra pour des photos souvenirs, bien sûr dans un cadre très convivial. Disponible et ne voulant vexer personne, Madjid a été comme à son habitude très sympa. C’est le cas aussi de Halilhodzic qui a eu du mal à atteindre la table réservée à la délégation de l’Equipe nationale. Pour montrer qu’il était vraiment bien reçu et assez  heureux pour son poulain, le Bosnien s’est mis à danser sur un rythme Hadi merveilleusement orchestré par Cheikh Abdelkader Chaou.

Les excuses du coach pour Chaou

Après avoir assisté au début de la cérémonie du mariage de son attaquant buteur, Islam Slimani, l’entraîneur national a quitté la salle un peu en regrettant de ne pouvoir aller au-delà de 21h. En gentleman, Halilhodzic s’est levé et s’est dirigé directement vers Abdelkader Chaou, pour s’excuser : «Merci à vous, c’était un plaisir, je dois aller avec mes joueurs, on doit se préparer pour le travail, bonne soirée à tous.»Vahid ironise et met en garde Slimani

«Si tu ne rentres pas à temps au stage, je convoquerai Ibrahimovic à ta place»

Devant l’insistance d’Islam Slimani à demander une journée de repos de plus afin de bien récupérer de ses deux longues soirées de son mariage, le driver des Verts n’a pas raté cette occasion pour ironiser avec son poulain : «Islam, j’ai dit non, c’est non. Il faut rejoindre tes camarades à temps, si tu ne viens pas, je ferai appel à Ibrahimovic.» Une réaction qui n’a pas été sans faire rire l’ensemble de ceux qui ont pu l’écouter.

 Kourichi, Moine et Boly ont bien savouré la fête

En l’absence de Mohamed Raouraoua président de la Fédération algérienne de football, c’est son vice-président, Djahid Zefzef, qui s’est présenté à la tête de cette délégation de la FAF représentée aussi par le manager Abdelhafid Tasfaout et l’ensemble des membres du staff technique des Verts.  Ainsi, Kourichi, Moine et Boly, l’entraîneur des gardiens ont bien savouré cette sortie et ont même  pris  des photos et enregistré  des vidéos de cette fête surtout lorsque le coach Vahid s’est levé pour effectuer quelques pas de danse très sympa, applaudi et clamé par l’ensemble des présents. C’était le moment magique de cette belle soirée qui sera forcément inoubliable pour Slimani.