Haddad et Louisa Hanoune ouvriront le bal aujourd’hui !

lundi 20 mai 2019 à 1:27
Source de l'article : Lexpressiondz.com

La justice sera très occupée cette semaine avec une série de grosses affaires qui vont se succéder. Ça va chauffer!

Dame justice à l’épreuve cette semaine. Après la «grande lessive» de jeudi dernier où deux Premiers ministres, des ministres et des walis ont comparu devant le juge, un autre défilé de personnalités est programmé pour toute cette semaine qui s’annonce décisive pour l’avenir du pays. C’est Ali Haddad qui ouvrira le bal.

L’ex-patron des patrons sera présenté ce matin au tribunal de Bir Mourad Raïs, près de deux mois après son arrestation et sa mise sous mandat de dépôt. Le patron de l’Etrhb est poursuivi pour faux et usage de faux ainsi que le transfert illicite de devises. Il a été arrêté le 31 mars dernier aux frontières algéro-tunisiennes en possession de 4500 euros non déclarés à la banque et deux passeports qu’il s’est procurés de façon illicite. Il devra répondre de ces accusations, tout en espérant une remise en liberté provisoire pour ces affaires qui n’ont rien à voir avec celles de la corruption qui auraient entraîné 60 hautes personnalités de l’État devant le juge du tribunal de Sidi M’hamed d’Alger.

Au même moment, à 40 km de distance, la justice militaire aura à traiter une autre affaire des plus sensibles. Il s’agit de celle de Louisa Hanoune. La secrétaire générale du Parti des travailleurs a fait appel de la décision du juge d’instruction de sa mise en détention provisoire. Louisa Hanoune a été placée le 9 mai dernier en détention provisoire par le tribunal militaire de Blida dans une prison civile de cette wilaya.

Elle a été convoquée auparavant par le juge d’instruction près le tribunal militaire de Blida pour être entendue dans le cadre de l’enquête ouverte contre Athmane Tartag, Mohamed Mediène et Saïd Bouteflika, poursuivis pour «atteinte à l’autorité de l’Armée et complot contre l’autorité de l’État». Son arrestation a soulevé l’indignation de la classe politique et même la société civile. Des voix se sont élevées pour réclamer la libération immédiate de cette femme politique et militante au long parcours. On aura donc la réponse aujourd’hui.

Deux jours après, ça sera un autre nom qui a défrayé la chronique qui devra passer à la casserole. Il s’agit de Kamel «El Bouchi», principal accusé dans l’affaire des 701 kg de cocaïne. Toutefois, ce n’est pas pour cette affaire qu’il sera présenté au tribunal de Sidi M’hamed. Kamel Chikhi, de son vrai nom, sera entendu mercredi prochain dans l’affaire dite des conservateurs fonciers. L’affaire concerne les documents, livrets fonciers et actes de propriété relatifs à la société de «Kamel El Bouchi».

Le prévenu en détention provisoire est poursuivi avec 12 autres prévenus dans quatre affaires, dont celle du trafic de cocaïne qui «n’est pas encore enrôlée». Cette dernière est la plus attendue par les Algériens du fait que de grosses têtes devraient tomber. D’autres grosses affaires devraient aussi être programmées durant la semaine. Il n’est pas exclu que l’on assiste comme, jeudi dernier, à un défilé de personnalités politiques et d’hommes d’affaires chez Dame justice. Selon toute vraisemblance l’ex-Premier ministre, Ahmed Ouyahia, sera la star de l’«événement». Mais d’autres gros poissons devraient le suivre. C’est la semaine de la… faucille!

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
61 queries in 0,316 seconds. https://www.algerie360.com/wp-content/themes/v3-5