Guerre d’Algérie : Macron revient sur ses propos

Dans l’avion qui le ramenait d’un déplacement en Israël, le président français, Emmanuel Macron avait abordé avec des journalistes les défis de sa politique mémorielle dans lesquels il a fait le parallèle entre le génocide juif durant la Seconde Guerre mondiale et la Guerre d’Algérie.

Mais aujourd’hui, le président français est revenu sur ses propos récusant toute comparaison et affirmant que l’Holocauste est un « crime absolu qui ne peut être comparé à aucun autre », rapporte le quotidien Français « Le Figaro ».

Emmanuel Macron a estimé que le seul lien qui existe se joue entre les sujets mémoriels dans leur ensemble, qui sont au cœur de la vie des nations.

« Qu’ils soient utilisés par certains, refoulés par d’autres, assumés… Ils disent quelque chose de ce que vous voulez faire de votre pays et de votre géopolitique », a-t-il ajouté, selon le Figaro.

Macron avait affirmé dans l’avion que s’il réussit à mener à son terme le travail mémoriel qu’il entend entreprendre, le sujet de la guerre d’Algérie aura à peu près le même statut que celui qu’avait la Shoah pour Chirac en 1995.