Guelma: Les risques liés aux nouvelles habitudes alimentaires

mardi 12 février 2019 à 16:00
Source de l'article : Lesoirdalgerie.com

Le train de vie en milieu urbain, le stress et moins de temps pour manger. Meilleur moyen : la restauration rapide, qui connaît un succès croissant chez les Guelmis. Mais que risque-t-on ? Devenus produits phares de l’alimentation quotidienne des Guelmis, les sandwichs, la pizza et les brochettes représentent une part importante des apports en sel de la journée.

La consommation de ces mets, qui deviennent une des bases de l’alimentation, tend à se développer au fil des décennies, pour prendre des proportions considérables dans les habitudes alimentaires, notamment pour les nouvelles générations de la cité.
Les gourmets se sont intéressés aux usages magnifiques du sel dans les plats, sans se soucier des conséquences d’une consommation abusive sur la santé. Or, on s’aperçoit aujourd’hui que les gens dépassent largement la dose recommandée de sel, qui, selon les nutritionnistes, ne devrait pas aller au-delà de 2 500 mg par jour. En effet, le sel est partout : dans le pain, les grillades, les conserves…, et évidemment, les plats préparés.

Les habitués des fast-foods, des pizzérias du centre-ville de Guelma reconnaissent qu’ils mangent donc très salé, mais plusieurs d’entre eux estiment être mal renseignés sur les conséquences néfastes du sel sur la santé, lorsqu’il est consommé avec excès. Hadja Messaouda, une septuagénaire, pourtant hypertendue et sous traitement, persiste et signe : «Le sel reste un élément incontournable dans l’alimentation des anciens Guelmis et pour bon nombre de son entourage, c’est un exhausteur de goût.»

Mais si le sel est indispensable à notre organisme, les spécialistes, qui appellent à une réduction progressive du sel dans les aliments, ont bien raison de s’inquiéter des conséquences de sa consommation abusive sur la santé.
«Chaque année, une alimentation trop salée est responsable d’un grand nombre de nouveaux cas d’hypertension artérielle et d’accidents cardio-vasculaires dont plusieurs sont mortels», nous révèle un médecin urgentiste du secteur public. C’est dans ce cadre que les professionnels de la santé sont interpellés pour mettre en place un système de prévention en collaboration avec les parties concernées pour sensibiliser les citoyens aux risques bien réels du sel quand sa consommation dépasse les doses recommandées.

«Les objectifs seront atteints avec une campagne de sensibilisation auprès de la population mais en étroite collaboration avec l’industrie agroalimentaire», estiment les nutritionnistes.
Ces derniers tablent surtout sur le concours des boulangers : «Les Algériens sont réputés pour être classés parmi les plus gros consommateurs de pain surtout qu’il est généralement l’un des aliments les plus salés», déclarent-ils.

Noureddine Guergour

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
24 queries in 0,307 seconds. https://www.algerie360.com/wp-content/themes/v3-5