Grotte préhistorique de Tafessera (Azails): découverte d’outils de pierres de taille et d’ossements d’animaux de l’époque épipaléolithique

dimanche 20 mai 2018 à 21:22
Source de l'article : Www.aps.dz

TLEMCEN – Des outils de pierres de taille et des ossements d’animaux ont été découverts dernièrement dans une grotte préhistorique de « Ghar Lehmam » de Tafessera, dans la commune des Azails (35 km au sud de Tlemcen), par une équipe de fouilles de l’antenne de Tlemcen du Centre national de recherches préhistoriques, anthropologiques et historiques (CNRPAH), a-t-on appris dimanche du conservateur en chef du patrimoine culturel à la Direction de la culture de la wilaya,  Brahim Chenoufi.

Le responsable de cette campagne de fouilles, le chercheur au CNRPAH Youssef Sam, a indiqué, pour sa part, que ces fouilles ont pu être menées grâce à une autorisation délivrée par le ministère de la Culture sur la base de la prospection positive de cette grotte, à savoir le ramassage en surface de pièces lithiques composées de pierres taillées (armes ou outils), rappelant qu’un sondage effectué, sur place en 2017, a abouti au dégagement d’ossements d’animaux.

Les premières estimations, s’appuyant sur l’observation de cette industrie, remonte à priori de l’époque épipaléolithique qui englobe la culture ibéromaurusienne, soit entre approximativement 8.000 et 14.000 ans avant l’ère chrétienne, ont affirmé les deux spécialistes.

L’importance et la particularité de ces fouilles mettent l’accent sur le caractère inédit de cette grotte qui vient enrichir le nombre des gisements préhistoriques de la région de Tlemcen où l’on recense déjà « les abris de la Mouilah » près de Maghnia, « le lac Kerrar » de Remchi et « Ghiran Errih » ou Grottes du vent entre Ouzidane et Ain El Houtz, a-t-on indiqué.

Cette grotte préhistorique avait été découverte à Tafessera voilà deux ans par une équipe de chercheurs du CNRPAH spécialistes en préhistoire, lors d’une mission de reconnaissance.

Selon le jeune chercheur du CNRPAH Youssef Sam, les pièces archéologiques exhumées ont été transférées à l’antenne du CNRPAH de Tlemcen, implantée au Centre des études andalouses, pour études approfondies, faisant savoir que d’autres campagnes de fouilles seront nécessaires pour une meilleure compréhension de l’occupation de la grotte et la vie de ces hommes préhistoriques sur les rives de la Tafna.

Parallèlement et pour protéger le site de cette grotte, un travail de sensibilisation a été mené auprès des autorités et associations locales pour, notamment, la mise en place d’un gardiennage et la réalisation d’une clôture autour du site, a-t-on indiqué, mettant l’accent sur la disposition de ces deux parties pour mener à bien ces missions.

Avec l’ouverture de l’antenne de Tlemcen du CNRPAH, le domaine préhistorique a commencé à être étudié, depuis trois ans, au niveau d’une région abritant des sites réputés et où des prospections du terrain ont débuté à Tlemcen et le bassin de la Tafna et ses bassins versants atteignant des parties des wilayas d’Ain Temouchent et de Sidi Bel-Abbes. Des sondages ont été également effectués au niveau du lac Kerrar de Remchi.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
24 queries in 0,274 seconds. https://www.algerie360.com/wp-content/themes/v3-5