Grands projets urbains à Alger: 2019, l’année des inaugurations !

samedi 5 janvier 2019 à 13:13
Source de l'article : Lesoirdalgerie.com

La capitale réceptionnera cette année plusieurs grands projets urbains. La nouvelle aérogare de l’aéroport international Houari-Boumediène, la grande mosquée d’Alger et le nouveau stade de Baraki sont les plus attendus.
Rym Nasri – Alger (Le Soir) – A peine la nouvelle année abordée que la capitale entame déjà la réception de ces nombreux projets. Ce lundi est prévu justement, la livraison du square Port-Saïd dans la commune de la Casbah qui avait vu de longs travaux de réaménagement.
Prévue pour fin 2018, la nouvelle aérogare d’Alger sera finalement réceptionnée début 2019. Etalée sur une superficie de 20 hectares, cette nouvelle zone du terminal passagers sera dotée d’un parking véhicules de 4 500 places, de trois parkings avions et voies de circulation d’une superficie de plus de 424 000 m2, de 120 points d’enregistrement, de 84 guichets de contrôle et de 9 tapis roulants.
L’extension de l’aéroport international Houari-Boumediène assurera un trafic de dix millions de passagers par an et gérera 1 800 bagages par heure. La nouvelle infrastructure coïncide ainsi avec l’opération de renouvellement de la flotte d’Air Algérie. Pas moins de 25 nouveaux avions devraient être acquis entre 2019 et 2024.
Idem pour la grande Mosquée d’Alger «Djamaâ El Djazaïr» dont la livraison a été reportée de fin 2018 à début 2019. Un énième report que le ministre des Affaires religieuses et des Wakfs, Mohamed Aïssa, avait anticipé en septembre dernier. Troisième plus grande mosquée dans le monde après celle de la Mecque (Masdjid El-Haram) et celle de Médine en Arabie Saoudite, l’infrastructure s’étend sur près de 27,75 hectares. Ce mégaprojet a nécessité un budget initial de 1,6 milliard de dollars mais n’a pas cessé d’augmenter ces deux dernières années.
Autre grand projet tant attendu : le nouveau stade de Baraki. Le projet qui a pris un immense retard de 14 ans, n’a vu les travaux reprendre qu’en 2009. Malgré les importants moyens humains et financiers mobilisés, le taux d’avancement du chantier n’a atteint en octobre dernier que 86%. Lors de sa dernière visite d’inspection du site le 24 décembre dernier, le ministre de la Jeunesse et des Sports, Mohamed Hattab, qui a fait de la réception des nouveaux stades, une priorité, a constaté que le projet a, une nouvelle fois, pris du retard. Prévue initialement pour décembre 2018 au plus tard pour janvier 2019, la réception du stade de Baraki sera encore reportée de quelques mois.
La nouvelle infrastructure destinée pour accueillir 40 000 supporteurs ne sera finalement fin prête qu’avant début juillet 2019. Cette fois-ci, le ministre s’est montré formel. «Plus aucun retard ne sera toléré, quelles que soient les circonstances», avait-il dit. La capitale attend aussi la mise en service du viaduc de Oued Ouchayah reliant Baraki à Alger. Le projet sera réceptionné au premier trimestre 2019.
Plusieurs programmes de logement sont également attendus au cours de cette année. L’attribution des logements concernera ainsi différentes formules notamment les logements AADL et le logement public locatif (LPL).
Ry. N.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
58 queries in 0,169 seconds. https://www.algerie360.com/wp-content/themes/v3-5