Grande mosquée d'Alger : L'appel à manifestation d'intérêt enfin lancé

mardi 27 octobre 2009 à 23:05
Source de l'article :

mosque.jpgÇa a l’air de se débloquer pour la Grande mosquée d’Alger. Après un retard accusé dans le lancement des différentes procédures nécessaires avant la réalisation de cette mosquée et toute la polémique suscitée à propos de la procédure à suivre dans la sélection de l’entreprise qui sera chargée de bâtir

ce projet de grande envergure, voilà que les choses ont l’air de se débloquer. La première étape vers la concrétisation du projet a été déjà franchie. Il s’agit du lancement du premier avis à manifestation d’intérêt national et international pour une présélection d’entreprises pour la réalisation du projet de la Grande mosquée d’Alger. Un appel qui a été lancé hier par l’Agence nationale de réalisation et de gestion de la Grande mosquée d’Alger (Anargema) sur la presse nationale.

Cet avis d’appel à manifestation destiné à des entreprises nationales et internationales n’est que la première phase du processus de sélection de l’entreprise de réalisation. Cet appel vise «à faire une présélection d’entreprises en vue de la constitution d’une liste de sociétés de grande envergure pour pouvoir soumissionner à la réalisation de cette mosquée qui sera implantée à Alger», a précisé l’agence dans son communiqué.

L’appel en question concerne les entreprises de construction se présentant à titre individuel ou en groupement capables d’exécuter et de livrer le projet conformément aux spécifications décrites dans le dossier d’exécution. L’agence de gestion du projet informe les entreprises qui seront retenues suite à cette première présélection qu’elles «sont éligibles à retirer le dossier de consultation pour remettre une offre en lot unique», a-t-elle précisé. L’avis d’appel à manifestation fixe également les critères d’éligibilité des entreprises intéressées à se présenter.

Ainsi, il est exigé de ces entreprises intéressées d’être classées au moins à la catégorie neuf dans la classification algérienne. Elles doivent disposer d’un effectif permanent supérieur à 2000 agents, alors que les personnes clés assignées à la réalisation du projet doivent avoir participé à au moins un des types de projets cités par l’entreprise.

Pour ce qui est des capacités financières, l’agence exige de ces entreprises d’avoir réalisé un chiffre d’affaires annuel moyen, durant les trois dernières années, de plus d’un milliard d’euros.

Il a été demandé également une expérience de 20 ans dans le domaine de la construction de grands bâtiments, avoir réalisé au cours de la dernière décennie au moins trois projets d’envergure d’une surface d’au moins 200 000 m² avec un coût de 500 millions d’euros. Ceci en plus de la nécessité d’avoir une connaissance particulière dans la réalisation de ce type de projets dans des zones à forte sismicité comparables à celle d’Alger.

Troisième plus grande mosquée au monde

En ce qui concerne les caractéristiques du projet présidentiel, il est à noter que la mosquée s’étend sur une superficie globale d’environ 20 hectares. La structure sera dotée d’une salle de prière de 21,025 m² capable d’accueillir quelque 36 000 fidèles.

Le toit de la structure s’élève, selon le plan, à 45 m au-dessus du sol, supportant une coupole de 50 m de diamètre et d’une hauteur de 70 m avec trois systèmes parasismiques avancés (isolateurs à la base et amortisseurs). Le projet prévoit également la réalisation d’une cour de 21 025 m², d’une esplanade de 42 050 m² ainsi qu’un minaret d’une hauteur de 270 m.

La Grande mosquée d’Alger aura aussi un centre culturel composé de deux bâtiments, l’un sera consacré à l’édification d’un auditorium dont la superficie est de 16 100 m² abritant des amphithéâtres de 1500 et 300 places. L’autre sera consacré à l’ouverture d’une bibliothèque pour 2000 personnes.

Une école d’enseignement coranique en post-graduation (Dar El Coran) sera également ouverte au niveau de cette mosquée pour une capacité d’accueil de 300 étudiants. Il est prévu également la réalisation d’un parking souterrain de trois niveaux pouvant accueillir 6000 véhicules. Plusieurs autres structures annexes seront aussi réalisées. Il est prévu, par exemple, la réalisation d’une centrale technique, d’une caserne de la Protection civile, de passages, de jardins thématiques et de plans et cours d’eau sur une surface de 11 hectares.

Par Nouria Bourihane

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
11 queries in 0,123 seconds. https://www.algerie360.com/wp-content/themes/v3-5