Grâce au Système «SIRC», 37 affaires élucidées par la police

mercredi 5 décembre 2018 à 11:02
Source de l'article : Lexpressiondz.com

Par 

Le Système d’identification et des recherches criminelles (Sirc) est considéré comme étant le système le plus performant en termes de techniques scientifiques concernant la recherche et l’investigation.

Pas moins de 37 affaires relatives à l’identification de l’identité de criminels ont été élucidées ces derniers mois par les brigades d’enquête d’identité à travers le pays, a fait savoir hier la direction générale de la Sûreté nationale (Dgsn) dans un communiqué rendu public. Cet exploit a été rendu possible «grâce à l’utilisation du Système d’identification et des recherches criminelles (Sirc)», indique la même source.

Le Sirc est considéré, précise le communiqué, comme étant le système le plus performant en termes des techniques scientifiques concernant la recherche et l’investigation. «Parmi les affaires traitées, 15 ont été élucidées par les brigades d’enquête d’identité de la sûreté de Chlef concernant des affaires de vol et de menace à l’arme blanche suivies de vol, cinq autres à Alger liées au vol avec violence, coups et blessures volontaires à l’arme blanche prohibée et trafic de drogues. quatre autres affaires liées au vol avec agression ont été élucidées dans la wilaya de Bordj Bou-Arréridj, alors que 13 autres affaires liées au vol, à l’escroquerie, au vol à la tire, à l’agression suivie de vol, au trafic de drogue, à la dégradation volontaire des biens d’autrui, au vol des téléphones portables et à l’agression suivie de harcèlement sexuel ont été enregistrées dans les wilayas de Constantine, Khenchela, Annaba, Aïn Témouchent, Guelma, Batna, Blida et Adrar.

Le communiqué de la Dgsn note que les auteurs de ces crimes ont été tous arrêtés par les brigades des wilayas respectives. Les brigades d’enquête d’identité et d’investigation ont intervenu suite aux différentes plaintes déposées au niveau des sièges des commissariats et appels téléphoniques effectués par les citoyens. Pour rappel, le système permet en effet d’identifier l’identité du criminel en l’absence même d’informations suffisantes à son sujet. «Il se base particulièrement sur la description de la victime pour le criminel et les facteurs entourant le lieu du crime», indique-t-on. Selon l’expert en criminologie, Abdelkader Zighed du Centre national de criminalistique et de criminologie, l’identification des criminels ne se base plus comme par le passé sur les empreintes du criminel.

«La moindre description de la photo du criminel, de la forme, calibre et couleur de l’arme du crime peuvent suffire pour identifier l’auteur du crime», a indiqué récemment l’expert lors d’une conférence. «Les cas des criminels arrêtés grâce à ces détails de description sont nombreux», a-t-il affirmé. Par ailleurs, il convient de rappeler que grâce à ce système, la section de la brigade de recherche et d’investigation (BRI) de la wilaya d’Alger a pu démanteler au mois de novembre un réseau international spécialisé dans le vol de véhicules et la falsification des documents administratifs. L’opération en question a permis la récupération de 25 véhicules tous types confondus et l’arrestation de 6 éléments.
Le professionnalisme qu’ont atteint les unités de la Dgsn ont fait que Interpol sollicite souvent la collaboration de ces dernières dans de nombreuses affaires inhérentes aux réseaux de trafic et de vol internationaux.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
27 queries in 4,053 seconds. https://www.algerie360.com/wp-content/themes/v3-5