France : un Algérien développe des lunettes connectées pour rendre les non-voyants plus autonomes

France : un Algérien développe des lunettes connectées pour rendre les non-voyants plus autonomes

En 2022, la France compte 207 000 personnes aveugles ou malvoyants profonds et 932 000 personnes malvoyantes. Pour faciliter leur vie quotidienne, ces personnes font recours à des outils d’aide à l’autonomie, dont la plus connue est la canne blanche, qui est devenue aujourd’hui vibrante.

Cependant, un jeune étudiant algérien a pensé à une autre solution qui permet à ces personnes souffrantes de déficiences visuelles d’être encore plus autonomes. En effet, âgé seulement de 23 ans, Bilal Zaidi est derrière l’idée de développer des lunettes intelligentes permettant d’améliorer la mobilité des personnes malvoyantes et celle des non-voyantes.

| À LIRE AUSSI : Automobile : un étudiant conçoit une voiture électrique algérienne à Boumerdes

Des lunettes intelligentes pour améliorer la mobilité des personnes non-voyantes

À 23 ans seulement et en plus de ses études en informatiques, Bilal est aussi le cofondateur d’une startup, qui veut faciliter la vie de ces personnes aveugles. Le projet Blindup prend donc la forme de lunettes intelligentes avec deux caméras sur les côtés.

Une fois portée, ces lunettes vont permettre à la personne souffrante de déficiences visuelles d’être reliée, via une application, à une assistance. Cette dernière va le guider, grâce aux deux caméras, mais aussi à un système d’audio et GPS. En ce qui concerne l’assistance, celle-ci peut être assurée par un bénévole, un membre de la famille, ou encore par un assistant de Blindup. Et ce, de manière à permettre à la personne aveugle d’être plus autonome et se déplacer vers leur destination en toute sécurité.

L’idée de départ de ce projet était un simple bandeau relié à deux caméras à large angle. Cependant, après avoir contacté des associations et des personnes dans le domaine, Bilal Zaidi a réussi à pousser son idée encore plus loin. Et de développer un prototype avec une conduction osseuse qui permet d’entendre et de parler avec l’assistant malgré les bruits ambiants extérieurs.

BlindUp

Le dernier prototype des lunettes intelligentes BlindUp

En plus d’aider les personnes malvoyantes et non-voyantes à gagner en autonome, le projet BlindUp veut également embaucher des personnes à mobilité réduite. Ces derniers assureront donc l’assistance à distance derrière leurs bureaux à domicile.

BilindUp, une idée née en Algérie

L’idée de base de ce projet n’est pas le fruit du hasard. Pour arriver à imaginer ces lunettes intelligentes, Bilal Zaidi a commencé d’abord par se questionner sur les solutions possibles pour l’un de ses proches, qui est aveugle, de se déplacer sans l’accompagnement de son frère.

La première idée est venue à l’esprit du jeune étudiant alors qu’il était encore en Algérie. Originaire de Maatka en Kabylie, Bilal a déjà obtenu le prix coup de cœur du Réseau Entreprendre Seine Estuaire. Par ailleurs, pour aboutir son projet, Bilal fait face aux défis de trouver des partenaires et des bailleurs de fonds pour faire avancer le projet.


| À LIRE AUSSI :

>> Tipaza : 2 ingénieurs algériens conçoivent une station solaire pliable et transportable

>> Deux jeunes conçoivent le Digibanc, 1er banc public intelligent en Algérie (Rapport Insee)