France : retour sur l’affaire de l’assassinat d’un adolescent algérien

France : retour sur l’affaire de l’assassinat d’un adolescent algérien

En hommage a un adolescent algérien tué il y a une semaine, une marche blanche aura lieu dimanche 28 novembre à 14h , dans la ville de Montpellier. Il s’agit en effet, de “Anis”, un garçon de 15 ans, poignardé à mort, samedi 20 novembre, suite à une rixe entre jeunes, rapporte ce samedi 27 novembre, Midi Libre, un journal français régional.

Selon la même source, ce rassemblement vise essentiellement à lutter contre la montée de la violence qui touche notamment les jeunes. “Le but, c’est de sensibiliser la jeunesse face à cette violence gratuite, avec le port des armes, des couteaux, etc. Il faut que ça s’arrête”, martèle un des cousins de la victime.

En effet, la famille de “Anis” a recouru à l’association Sécurité défense des citoyens, présidée par Patricia Bessière, et Français rapatriés, afin de mobiliser les citoyens et les appeler à participer massivement à cette déambulation silencieuse.

Ainsi, la famille algérienne qui avait la double nationalité, est actuellement soutenue par le consulat d’Algérie dans ces instants de deuil, indique le média français. Selon la même source, la victime était scolarisée en école spécialisée et effectuait un stage dans une entreprise de panneaux photovoltaïques.

“Il était heureux, parce que jusque-là il n’aimait pas spécialement l’école”, a confié l’un de ses proches montpelliérains à Midi Libre. Anis qui s’apprêtait à rentrer chez sa mère le samedi 20 novembre, vers 21 h 15, a reçu plusieurs coups de couteau.

Retour sur les faits

En effet, le drame ayant secoué la ville de Montpellier a eu lieu  samedi dernier, 20 novembre 2021, vers  21 h 15, dans le quartier des Près d’Arènes, au niveau de l’arrêt de tram Garcia-Lorca.

Il s’agit selon les précisions du  procureur de la République, Fabrice Bélargent d’un différend  qui s’est déclenché entre un groupe d’adolescents suite à des sifflets et invectives adressé par deux jeunes dont l’un d’eux n’est que la victime “Anis”.

Au moment où ce dernier aurait exhibé un poing américain,  l’autre fait usage d’un couteau de table et porte deux coups à son adversaire après une rixe entre les deux adolescents. “Anis essaye de parer les coups avec son genou, mais il recevra encore d’autres coups de couteau”, précise Fabrice Bélargent.

Transporté au CHU, l’adolescent algérien est décédé dimanche 21 novembre. Le mis en cause, quant à lui, est un mineur ayant le même âge que la victime. Il a été mis en examen pour homicide volontaire et placé en détention provisoire, indique le parquet de Montpellier.