France : quand le frère de Zidane refoule Zemmour de son five

France : quand le frère de Zidane refoule Zemmour de son five

A peine une semaine nous sépare de l’échéance présidentielle en France, plus que jamais les 12 candidats en lice pour ce premier tour des présidentielles françaises 2022, mènent leur campagne pour espérer se voir décrocher le billet gagnant qui leur permettra de continuer la course vers l’Elysée au second tour de l’élection française de cette année.

Un des candidats qui fait le plus parler de lui, c’est bien évidemment Eric Zemmour journaliste et écrivain de par son métier, est le candidat d’extrême droite du parti Reconquête, ce dernier se distingue par son coté « raciste » assumé, et du fait qu’il n’ait jamais caché ses positions d’extrême droite.

Éric Zemmour avait connu un déplacement compliqué Marseille en novembre 2021, ou il avait échangé un doigt d’honneur avec une passante, scène capturée par un photographe.

Cette fois-ci Eric Zemmour s’est vu renvoyé d’un terrain de foot. En effet le candidat du parti Reconquête qui se trouvait ce samedi 2 avril 2022, dans le sud de la France, plus précisément à Aix-en-Provence dans le cadre de sa campagne électorale, a été mis hors d’un terrain de futsal du complexe sportif ZS d’Aix-en-Provence, par le frère de celui qui a créé ce terrain, qui n’est autre que l’ancien footballeur international français Zinedine Zidane.

Noureddine Zidane demande à Eric Zemmour de quitter le terrain, alors que ce dernier venait tout juste de débuter un match avec des personnes présentes sur place.

Selon BFM TV le terrain en question aurait été réservé par un militant du parti d’Eric Zemmour, sans que les équipes de ce terrain Five Club Zidane ne soit prévenu que des caméras seraient présentes “On ne nous a pas prévenus que c’était pour un meeting”, a affirmé un homme se présentant comme un employé du site. Ceci aurait provoqué la colère du frère de Nouredine Zidane, frère de Zinedine Zidane.

Finalement Eric Zemmour, le candidat d’extrême droite et son équipe ont finalement quitté les lieux.

Eric Zemmour et son projet du ministère de la « Remigration »

Dans le cadre de sa campagne pour les élections présidentielles prévues en France, ce mois d’Avril, le candidat de reconquête a été l’invité de 19 :45, sur la chaine française M6, le lundi 21 mars 2022. Et encore une fois Eric Zemmour a évoqué le sujet de l’identité, en évoquant des mesures qui selon lui aideraient à lutter contre l’immigration. Une de ses mesures, serait la création d’un ministère de la « remigration », dans ce sens le candidat a dit : « Je veux un ministère de la « remigration » et de l’expulsion des étrangers dont on ne veut plus », a déclaré le candidat de Reconquête citant à ce titre, les « fichés S », « les délinquants », « les criminels » et « les clandestins ».

Selon Eric Zemmour ce ministère « aura des moyens, il aura des charters, on fera des vols collectifs », avant de développer que s’il venait à être élu, le candidat se rendrait dans les pays du Maghreb, afin d’organiser cela avec les pays concernés, en disant qu’il irait : « dans le Maghreb pour voir avec les dirigeants de l’Algérie, du Maroc, et de Tunisie comment on peut organiser cela ».