France : face au boycott, des produits israéliens vendus sous étiquette algérienne

France : face au boycott, des produits israéliens vendus sous étiquette algérienne

Depuis quelques semaines, le boycott des produits israéliens gagne en popularité à l’échelle mondiale. En France, certaines enseignes de grande distribution adoptent des pratiques douteuses pour faire face à ce mouvement, comme la fraude à l’étiquette.

En effet, lors de leurs courses habituelles, des clients ont constaté que le discounter allemand, Aldi, commercialisait des avocats de la variété Haas, visiblement produits en Amérique du Sud, plus précisément au Chili.
Cependant, en examinant de plus près les étiquettes, ils ont été surpris de lire : « Galilée Export LTD., 2 Hasadna St, Or Yehuda, 6022002, Israël. Pays d’origine : Israël ». Les avocats étaient clairement importés d’Israël.

Après Auchan, Aldi, Lidl et Grand Frais, c’est au tour de Franprix de se lancer dans cette pratique de fraude à l’étiquette concernant ses avocats. L’enseigne affiche une provenance du Maroc et d’Amérique du Sud, mais en réalité, ces fruits proviennent d’Israël.

Les militants propalestiniens affirment que lors de leurs investigations, ils n’ont trouvé que des produits israéliens étiquetés comme provenant d’ailleurs, et jamais l’inverse. Ils accusent ainsi ces enseignes de vouloir dissimuler la provenance des produits issus du « commerce sioniste ».

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par TRT Français (@trtfrancais)

Des dattes Medjool d’Israël faussement étiquetées « Algérie » !

Les dattes Medjool sont aussi au cœur de cette controverse. En effet, une grande quantité de ces dattes, originaire d’Israël, sont frauduleusement étiquetées comme étant d’ « Algérie » sur les étagères de Carrefour à Évry.

🟢 A LIRE AUSSI : Maroc : Le couscous marocain face au boycott suite à des exportations vers Israël

Cependant, il est important de noter que cette variété n’est pas cultivée en Algérie ! En réalité, la datte Medjool est originaire du Maroc et a été introduite en Israël, où elle a été cultivée puis exportée vers l’Europe.

D’ailleurs, il est facile pour quiconque de remarquer la supercherie puisque le logo de la société israélienne, Shlomo, est négligemment laissé au milieu de la cagette.