France : accusé d’agression sexuelle, le verdict tombe pour Chetti

France : accusé d’agression sexuelle, le verdict tombe pour Chetti

Accusé d’agression sexuelle, Ilyes Chetti a comparu devant le tribunal judiciaire d’Angers. Il a été condamné à quatre mois d’emprisonnement avec sursis.

Ilyes Chetti a été accusé d’agression sexuelle dans une boite de nuit. Il a été soupçonné d’avoir commis des attouchements sur une femme en boite de nuit. Les faits remontent à la trêve de la Coupe du Monde, entre le mois de novembre de décembre de l’année 2022.

Comme prévu, c’est ce matin, jeudi le 6 avril, que le latéral gauche international a été jugé au tribunal judiciaire d’Angers. Il a été condamné de quatre mois de prison avec sursis.

A LIRE AUSSI : France : Ilyes Chetti au cœur d’un scandale sexuel 

Le joueur a reconnu les faits

Selon le journal spécialisé « L’Equipe », Ilyes Chetti le joueur est arrivé vers 9h du matin au palais de justice de la ville, accompagné d’un proche et d’un interprète. Il a d’abord vu, à huis clos, le parquet lui proposer une peine, comme le veut cette procédure simplifiée et accélérée, que le juge a ensuite homologuée dans une salle voisine, en public cette fois.

L’audience n’a duré que quelques minutes. À peine le temps d’aborder les faits en question : une « atteinte sexuelle avec surprise », dénoncée par une jeune femme lors d’une soirée en boîte de nuit lors de la trêve de la Coupe du Monde, plus exactement le 4 décembre 2022. En revanche, la victime n’était ni présente ni représentée, indique la même source.

Selon toujours “L’Equipe”, Chetti a reconnu les faits. Il a également accepté la proposition de peine. Quant à son avocat, il n’a pas souhaité faire d’observation particulière , y compris à la sortie de la salle. Le juge, qui a homologué la peine après quelques minutes de réflexion, a toutefois noté une proposition « un peu excessive mais acceptable », imaginant plutôt « une amende » ou un « quantum nettement réduit », ce dont il n’a pas le pouvoir en procédure de comparution sur reconnaissance préalable de culpabilité.