Forte perturbation dans le réseau ADSL d’Algérie Télécom

Forte perturbation dans le réseau ADSL d’Algérie Télécom

La récente détérioration des conditions atmosphériques ayant touché de nombreuses régions du pays n’a pas épargné le domaine des

télécommunications. Les habitués des cybercafés se sont, à leur grand dam, rendus compte que la connexion Internet était, ces dernières 48 heures, fortement perturbée.

En fait, le problème se situe au niveau du  réseau ADSL de l’entreprise publique Algérie Télécom (AT).

Ce dernier connaît depuis hier une forte perturbation. Les 3  plates-formes de l’opérateur n°1 de téléphonie mobile en Algérie, en l’occurrence Easy, Fawri et Anis ne fonctionnent pas comme à l’accoutumée. Selon les premiers éléments de l’enquête déclenchée par l’équipe technique dépêchée par Algérie Télécom, une défaillance en mer du support international SMW4 est à l’origine de la perturbation en question.

03ouv_530482997.jpg

La mission des techniciens s’est avérée difficile d’autant qu’il s’agit de câbles sous-marins et d’un système d’une longueur de 20 000 km, équipé de deux paires de fibres optiques monomodes d’une capacité potentielle de 640 Giga Bit/s chacune qui compte des points d’atterrissement dans 14 pays répartis entre l’Afrique du Nord, l’Asie et l’Europe.

Dans un communiqué parvenu à notre rédaction, le directeur de la communication d’AT reviendra sur les difficiles conditions dans lesquelles active l’équipe de techniciens. «Nos éléments, dotés des moyens les plus adéquats sont sur les lieux depuis dimanche pour remédier, dans les meilleurs délais, à ce dysfonctionnement technique.

Ce dernier est, à l’évidence, dû aux perturbations atmosphériques enregistrées ces derniers temps dans la région», tiendra à souligner M. Abdelkrim Méziani. Concernant le système de câbles sous-marins, construit avec la technologie la plus récente, le rédacteur du communiqué indiquera qu’il était conçu pour véhiculer une très grande capacité de voix et de données transmises chaque seconde. L’exploitation de ce système, plus connu sous l’appellation de SMW4 (réalisé en 2005, mis en exploitation commerciale en 2006 et inauguré le 15 mai 2007 par le président de la République) permet de faire face à la demande croissante en matière de bande passante nécessaire à la connexion internationale à haut débit et au business on-line. «Afin de protéger l’interconnexion de l’Algérie avec l’Europe physiquement et sécuriser ses relations internationales du point de vue voix/données, AT a pris la décision historique et audacieuse de diversifier son site d’atterrissement», ajoutera le directeur de la communication de l’entreprise publique algérienne de téléphonie. Il conclura en assurant que le groupe Algérie Télécom fait tout son possible pour que ce joyau soit rétabli dans les meilleurs délais.