Formation professionnelle: Le secteur propose sept nouvelles offres dans sa nomenclature des spécialités

mercredi 15 août 2018 à 11:51
Source de l'article : Lesoirdalgerie.com

La nomenclature des spécialités du secteur de la formation et de l’enseignement professionnels s’enrichit. Pour la rentrée prochaine, le secteur propose sept nouvelles spécialités en technicien supérieur au profit des candidats ayant un niveau de troisième année secondaire.
Salima Akkouche – Alger (Le Soir) – Les candidats désirant intégrer le secteur de la formation et de l’enseignement professionnels en septembre prochain ont un large choix de spécialités. Le secteur propose, en effet, aux candidats 122 spécialités de différentes branches professionnelles. Le secteur propose aussi, et pour la première fois, des spécialités dans la conduite des travaux de restauration du patrimoine bâti, l’industrie plastique, l’installation et la maintenance des systèmes d’alarme et de vidéosurveillance et la gestion du commerce de détail.
Le ministère de la Formation professionnelle a précisé dans un communiqué repris par l’agence APS avoir procédé à la décentralisation de certaines formations très prisées et ce, dans l’objectif d’assurer une place pédagogique à tous les demandeurs d’inscription en technicien supérieur. Ce qui permettra également, ajoute-t-on, «une équité dans les choix, notamment, au profit des candidats issus des zones rurales et urbaines défavorisées, et de réaliser un équilibre en termes de postes à offrir par wilaya».
Ainsi, souligne ce département, les formations liées aux techniques audiovisuelles sont programmées en plus de la wilaya d’Alger, à Ouargla, Oran, Boumerdès, les formations liées aux arts et industries graphiques sont assurées à Blida, Sétif, Constantine, Oran et Ghardaïa, alors que la maintenance automobile est proposée à Souk Ahras, Oran, Guelma et Mascara.
Le département de Mohamed Mebarki a souligné que les structures de la formation professionnelle enregistrent une forte demande d’inscription en technicien supérieur en particulier pour certaines spécialités. «Chaque année, ce sont plus de 300 000 candidats qui ratent le baccalauréat, et dont beaucoup d’entre eux ne reviennent pas au lycée, et choisissent de continuer leurs études dans un cycle de TS, de plus, de nombreux bacheliers et même des licenciés de l’université s’inscrivent en TS dans certaines spécialités», a indiqué le même département.
Ce dernier précise également que le secteur dispose de 121 instituts nationaux spécialisés en formation professionnelle (INSFP), dont la mission principale est d’assurer la formation de technicien supérieur alors que 13 autres nouveaux INSFP seront ouverts en septembre prochain.
Ces instituts à vocation nationale sont répartis à travers toutes les wilayas et forment, chacun selon sa spécialisation dans différents domaines, notamment l’art et l’industrie graphique, le bâtiment travaux publics, le froid et climatisation, la maintenance automobile, l’agriculture et l’industrie agroalimentaire, l’hôtellerie tourisme, l’automatisme.
Pour rappel, les inscriptions pour la rentrée dans le secteur de la formation et de l’enseignement professionnels sont fixées entre le 15 juillet et le 15 septembre. Les journées de sélections et d’orientations sont prévues entre le 16 et le 18 septembre et la proclamation des résultats est pour le 20 septembre prochain, quant à la rentrée officielle elle est fixée au 23 septembre 2018.
S. A.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
24 queries in 0,212 seconds. https://www.algerie360.com/wp-content/themes/v3-5