FLN, RND et MPA expriment leur satisfaction quant à la convocation du corps électoral

Les partis de l’Alliance présidentielle (FLN, RND et MPA) ont exprimé leur satisfactions quant à la convocation du corps électoral par le chef de l’Etat par intérim, Abdelkader Bensalah, en prévision de la Présidentielle du 12 décembre prochain.

Le FLN salue le rôle de l’armée

Le parti du Front de libération nationale (FLN), s’est dit « très satisfait » de la décision du chef de l’Etat de convoquer le corps électoral et de fixer une date pour la prochaine Présidentielle, d’autant qu’elle « s’accorde parfaitement » avec la conviction du parti quant « à l’impératif de respecter la légitimité constitutionnelle et de redonner la parole au peuple ».

Le parti a salué, en outre, la garantie des conditions et des mécanismes juridiques et législatifs nécessaires pour l’organisation d’une Présidentielle transparente et régulière, à travers la révision de la loi organique portant régime électoral et la formation d’une autorité indépendante chargée de superviser tout le processus électoral.

Le FLN a salué le rôle de l’institution militaire et le ferme engagement de son commandement, depuis le début du HiraK, à satisfaire les revendications populaires.

Pour le RND, l’Algérie a franchi un grand pas !

Le Rassemblement national démocratique (RND) s’est félicité de la décision du chef de l’Etat de convoquer le corps électoral, en prévision de la Présidentielle du 12 décembre 2019, estimant qu' »après le processus de dialogue ayant abouti à l’adoption de nouveaux mécanismes, l’Algérie a franchi un grand pas en adoptant de nouveaux mécanismes à même de consacrer la volonté du peuple, préserver sa voix et faire respecter sa volonté ».

« Ce genre de mécanismes vient couronner une révision profonde de la loi électorale et la création d’une Autorité indépendante en charge des élections, et ce grâce à l’accompagnement de l’Armée nationale populaire (ANP) de cette démarche par la voie constitutionnelle », a ajouté le parti dans son communiqué, exprimant « son optimisme quant à la capacité de l’Algérie de surmonter cette période sensible qui exige la mobilisation de tous ses enfants fidèles pour la réussite de cette échéance électorale ».

Le parti d’Amara Benyounès accueille favorablement la décision de Bensalah

Pour sa part, le Mouvement populaire algérien (MPA) a accueilli favorablement la décision du chef de l’Etat, affirmant son adhésion à cette démarche, étant « la seule issue constitutionnelle et politique » à même de faire sortir l’Algérie de cette crise et « l’unique voie pour signer l’échec des ennemis de l’Algérie qui misent sur le vide constitutionnel ».