Finale de la CAN: Agression raciste d’une famille, l’extrême droite est pointée du doigt

    Après la victoire des verts face au Nigéria qui a valu à l’Algérie le deuxième sacre de son histoire, les supporters sont sortis massivement célébrer dans les rues algériennes, françaises, belges, et même canadiennes. La joie était partagée entre plusieurs nationalités, tous supporters de l’équipe nationale.  

    En marge des festivités célébrant la nomination des verts champions d’Afrique, une voiture de famille, contenant le père la mère et le fils en bas d’âge, a été attaquée par des individus cagoulés portant une batte de base-ball criant « sales bougnoules ». La famille a été attaquée vers 23.30h à un feu quai Fulchiron, dans le 5e arrondissement, a précisé le parquet, confirmant l’information rapportée par le média « Progrès » . La famille rejoignait la liesse des supporters fêtant la victoire de l’équipe nationale algérienne. Aucun détaille concernant la nationalité de la famille n fuité pour l’instant. 

  Les victimes sont allés porter plainte , ils ont détaillé aux enquêteurs que le groupe d’agresseurs avait frappé leur véhicule et brisé une vitre, occasionnant de légères blessures au père de famille. Ce dernier s’est vu reconnaître six jours d’incapacité totale de travail. La femme quant à elle a été choquée et le bébé n’a rien eu.

      Le parquet a indiqué qu’une enquête a été ouverte pour « violence aggravée, dégradation aggravée et menaces de mort à caractère raciste », et a été confiée à la sûreté départementale du Rhône

  Homme politique et président de métropole de Lyon, David Kimelfeld, a diffusé un tweet à travers lequel il réagit à cette attaque, « des individus vêtus de noir, cagoulés, munis de battes, venant du vieux Lyon et criant « sales bougnoules ». Comment ne pas voir là la marque nauséabonde de l’ultra droite ? Il est temps que ces groupuscules violents soient mis hors d’état de nuire ! »  a-t-il écrit sur Twitter.

     Pour rappelle, Marine Le Pen avait réagit antérieurement aux célébrations des supporters de l’équipe nationale, demandant aux autorités de fermer l’accès à l’avenue des Champs-Elysées. Un autre politicien appartenant au Parti de Marine Le Pen, Le rassemblement démocratique, avait lui aussi tenu des propos racistes à l’encontre des supporters. « Pour empêcher la poursuite des violences et des pillages, pour éviter la marée de drapeaux algériens, pour préserver notre fête nationale, n’attendez rien de Castaner. Faites confiance aux 11 joueurs nigérians ! », a-t-il écrit sur Twitter.

    Entre réactions des personnalités politiques notamment Marine Le Pen et Julien Odoul, et les fausses informations qui circulaient concernant les suppoerters Algériens, les célébrations en France ont suscité une toute autre réaction et ont crée une large polémique. 

     Si une seule attaque a été enregistré auprès des autorités, les médias ont quant à eux rapporté des attaques similaires, tous commis par des individus aux visages dissimulés.  

M.A.Y