Feux de forêts et reboisement : les précisions du Premier ministre

Feux de forêts et reboisement : les précisions du Premier ministre

L’été dernier, l’Algérie a fait face à de nombreux feux de forêts ayant ravagé plusieurs régions du Nord du pays. Afin que ce cauchemardesque scénario ne se reproduise plus, l’État a mis en place un Plan national de prévention et de lutte contre les feux de forêt pour l’année 2022.

En marge de la cérémonie d’inauguration de la Banque nationale des semences ce 11 août, le Premier ministre, Aïmene Benabderrahmane, a évoqué le Plan national de prévention et de lutte contre les feux de forêt pour l’année 2022. Et a fait part de son bon fonctionnement et de son efficacité.

D’après le Premier ministre, “l’efficacité de ce Plan se traduit par la baisse significative des incendies et leur maîtrise à l’échelle nationale par rapport à l’année dernière”. De plus, le ministre Benabderrahmane a noté que “la réussite de ce Plan est due à une action participative qui implique l’ensemble des secteurs”.

D’ailleurs, il a saisi l’occasion “pour saluer les efforts des acteurs concernés, notamment la Direction générale des forêts (DGF) et la Protection civile. Qui veillent à l’application stricte et rigoureuse du Plan mis en place”.

Le Premier ministre a aussi rassuré les agriculteurs, affirmant que “le Plan sera fonctionnel et efficace pour protéger le couvert végétal et les récoltes agricoles, jusqu’à la moisson céréalière prochaine en septembre, et au-delà”.

Vers le lancement d’une importante campagne de reboisement

Lors de sa visite, le ministre Benabderrahmane a annoncé le lancement prochain d’une campagne de reboisement visant la plantation de 60 millions d’arbustes. Cette grande campagne de reboisement intervient à l’occasion du 60e anniversaire de l’indépendance et du recouvrement de la souveraineté nationale.

Le Premier ministre a également fait savoir que cette campagne intervient en application des instructions du Président de la République, Abdelmadjid Tebboune, visant à réhabiliter le barrage vert et à élargir son couvert végétal.

Pour mener à bien ce défi, le ministre Benabderrahmane a estimé nécessaire la mobilisation de toutes les énergies en Algérie, mais aussi la préparation préalable et la mise à disposition de toutes les ressources nécessaires.