Feux de forêts en Algérie : le nombre de suspects arrêtés augmente

Feux de forêts en Algérie : le nombre de suspects arrêtés augmente

La gendarmerie nationale a pu arrêter 13 suspects présumés, impliqués dans les incendies qu’ont connus certaines wilayas de l’Est du pays, ces derniers jours.

Le lieutenant-colonel Abdelkader Bizio, chef du service de liaison de la gendarmerie nationale, a révélé dans une déclaration sur les ondes de la chaîne de la Radio Nationale, que 13 personnes, soupçonnées d’être impliquées dans les incendies récents, avaient été arrêtées.

Le même intervenant a également confirmé la poursuite des enquêtes sur les causes de ces incendies, ayant touché les wilayas d’El Tarf, Souk Ahras, Skikda, Bejaia, Setif, Jijel et Annaba.

Il est à rappeler que le jeudi 18 août, une division régionale de la Gendarmerie Nationale de la wilaya d’El Tarf avait arrêté trois individus, de sexe masculin, âgés entre 40 et 70 ans et issus de la wilaya d’El Tarf, et ce, pour avoir délibérément mis le feu à des cultures agricoles.

Ouverture d’enquêtes judiciaires après les incendies de l’est du pays

Dans un communiqué rendu public le jeudi 18 août 2022, le Ministère de la Justice avait ordonné l’ouverture d’enquêtes judiciaires contre des inconnus au sujet des feux de forêt ayant affecté les régions  de l’Est afin de déterminer leur origine criminelle.

“Suite aux incendies dans certaines régions de l’est du pays, qui ont causé de nombreux décès et dommages aux zones forestières et aux bâtiments, les procureurs de la République a ordonné l’ouverture d’enquêtes judiciaires contre X sur ces faits. de vérifier si elle est criminelle et d’identifier les auteurs, le cas échéant, en vue de les poursuivre de manière légale, comme l’exige strictement la gravité de ces actes et conformément aux lois de la République “. Peut-on lire sur le communiqué du ministère de la justice.