Festival international du cinéma d’Alger : Coup d’envoi aujourd’hui de la 10e édition

jeudi 7 novembre 2019 à 12:19
Source de l'article : Lecourrier-dalgerie.com

La 10è édition du Festival international du cinéma d’Alger (Fica) qui sera organisé du 7 au 16 novembre en cours, aura cette année une orientation tournée vers le film engagé, avec plus de 30 films entre courts et longs-métrages, le film documentaire et des projections hors compétition.

Pour cette année, les organisateurs ont décidé de prolonger le festival de deux jours (les 15 et 16), après la clôture officielle pour les projections hors compétition. Pour l’édition de cette année, la sélection des films a été basée sur les thèmes liés à la «femme», «les situations en Afrique» qui soufre encore de plusieurs problèmes, ont affirmé les organisateurs du Festival lors d’un point de presse organisé lundi à Alger.

Deux films arabes seront en lice cette année, à savoir «Karma» du réalisateur égyptien Khaled Youcef et «Fatwa» du réalisateur tunisien Mahmoud Ben Mahmoud qui seront projetés et débattus avec le public, a affirmé la commissaire du festival Mme Zahia Yahi, ajoutant que «l’introduction des films arabes intervient suite à l’annulation cette année du Festival international d’Oran du film arabe (FIOFA). Le film palestinien «Wardi» du réalisateur suédois Mats Grorud sera projeté en ouverture du festival (hors compétition), tandis que la soirée de la clôture sera marquée par la projection du film «Inocencia», du réalisateur cubain Alejandro Gil.

Parmi les autres films inscrits dans la catégorie des longs métrages, «La miséricorde de la jungle», (Rwanda) du réalisateur Joël Karekezi. Dans cette même catégorie le film «Paysages d’automne» du réalisateur algérien, Merzak Allouache sera projeté en avant première mondiale. Dans la section documentaire, le Fica 2019 a programmé une avant-première du film documentaire «143, Route du désert» de son réalisateur Hassan Ferhani qui a décroché plusieurs prix au niveau international, ainsi que d’autres films algériens de court métrage.

Vingt-quatre (24) films sont programmée en compétition (8 dans chaque catégorie) et 7 autres films hors compétition. Ainsi, la salle Ibn Zeydoun (Office Riadh El- Fateh) abritera la projection des films en compétition officielle alors que les films rediffusés seront projetés à la salle Cosmos. Les jurys de ce festival se composeront des cinéastes connus, à l’instar du réalisateur, auteur et journaliste franco-algérien, Saad Khiari (président du jury des films documentaires), du réalisateur français Pierre Henry Deleau (films de long métrage), et de l’actrice Mounia Boualem (présidente du jury des films de court métrage).

Outre les projections, le programme du FICA comprend, notamment, des ateliers de formation dont «le montage, troisième écriture d’un film» par Yannick Kergoat qui a remporté le prix César du meilleur montage en 2001 pour son film «Harry, un ami qui vous veut du bien». L’édition 2019 sera consacrée à la distinction du défunt réalisateur Moussa Haddad, l’un des cinéastes algériens les plus connus, décédé en septembre dernier.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
70 queries in 0,270 seconds. https://www.algerie360.com/wp-content/themes/v3-5