Festival du théâtre professionnel de Guelma: Hommage à plusieurs grandes figures du 4e art

Festival du théâtre professionnel de Guelma: Hommage à plusieurs grandes figures du 4e art

Un hommage a été rendu à plusieurs grandes figures disparues du 4e art  algérien lors de l’ouverture de la 11e édition du Festival  culturel local du théâtre professionnel, lundi soir, à Guelma. L’artiste Azzedine Medjoubi, assassiné en 1995, a ainsi été honoré par  l’interprétation de son monologue  Hafila tassir 2  par le jeune comédien  Tarek Nasri de l’association  Artistes libres  de Skikda.

Le jeune artiste a excellé dans son interprétation de ce spectacle  présenté hors compétition, en présence de nombreux artistes et de Madame la wali  de Guelma, Fatima-Zohra Raïs, qui a présidé la cérémonie d’ouverture. Aussi, le commissariat de ce festival de quatre jours a projeté un hommage vidéo émouvant sur trois artistes disparus dernièrement, en l’occurrence la  comédienne Sonia, l’humoriste cheikh Atallah et le musicien et comédien de théâtre cheikh Laouini, enfant de la ville de Guelma. Neuf spectacles de troupes de wilayas de l’Est sont en lice durant cette  édition pour se qualifier au Festival national du théâtre professionnel d’Alger.

La course a été ainsi ouverte par la pièce Basta, d’une heure et demie  de temps, de l’association Numidia de Constantine. Le jury de la manifestation se compose des artistes Laâmri Kaâouane et Moufida Addas, ainsi que du scénographe Djaballah Hamza. Selon le commissaire de ce festival local, Rachdi Djerourou, les troupes  en lice représentent les wilayas de Constantine, Sétif, Tébessa, Jijel, Bordj Bou-Arréridj, M’sila, Boumerdès, Alger et Guelma