Exploitation de gisements d’hydrocarbures : SONATRACH signe avec l’entreprise russe Gazprom

Exploitation de gisements d’hydrocarbures : SONATRACH signe avec l’entreprise russe Gazprom

Sonatrach et Gazprom prévoient l’exploitation de gisements d’hydrocarbures en partenariat en 2028. Le PDG du groupe Sonatrach, Toufik Hakkar, a récemment annoncé que le groupe prévoit de développer deux gisements d’hydrocarbures situés au sud-est de Hassi Messaoud en partenariat avec la société russe Gazprom.

De plus, ce projet d’envergure nécessitera un investissement d’environ un milliard de dollars. Dans le cadre de la visite d’Etat du président Abdelmadjid Tebboune en Russie, Hakkar a accordé une interview à la chaîne russe “RT” où il a dévoilé les détails de cette collaboration.

Le groupe Sonatrach travaille en étroite collaboration avec Gazprom pour développer deux gisements récemment découverts dans la région d’Oum El Assel, située à environ 140 km au sud-est de Hassi Messaoud.

Dans ce contexte, des appels d’offres seront lancés pour le forage et la construction d’usines de traitement du gaz naturel. Les deux sociétés ont élaboré un plan de développement conjoint en juillet 2022, qu’elles ont soumis à l’Agence nationale pour la valorisation des ressources en hydrocarbures (ALNAFT) pour approbation et l’on prévoit la première production pour l’année 2028.

A LIRE AUSSI : SONATRACH rejoint le GGC : nouveaux enjeux pour le gaz algérien ?

Pour réaliser ce projet ambitieux, Sonatrach et Gazprom prévoient d’investir 950 millions de dollars en deux phases. Cette somme permettra de produire environ 2 millions de mètres cubes de gaz naturel par jour (m3/j), ainsi que plus de 1 000 tonnes de condensats et plus de 220 tonnes de gaz de pétrole liquéfié (GPL) quotidiennement. Hakkar souligne que cette production contribuera à renforcer le partenariat entre les deux entreprises et stimulera également la production nationale d’hydrocarbures, répondant ainsi à la demande croissante de gaz naturel sur le marché international.

Un partenariat fructueux pour l’Algérie

Toufik Hakkar a exprimé sa satisfaction quant à la collaboration entre Sonatrach et Gazprom, soulignant que ces deux découvertes récentes, ainsi qu’une troisième, encourageront le développement des gisements et renforceront le partenariat entre les deux parties. Le dirigeant de Sonatrach a également souligné que la relation avec les entreprises russes ne se limite pas à Gazprom, précisant que le groupe travaille également avec d’autres sociétés russes dans les domaines des services et de la construction d’usines.

Ces partenariats avec des entreprises russes revêtent une importance particulière pour l’Algérie, qui cherche à diversifier ses collaborations. Hakkar a souligné que le pays entretient déjà plusieurs partenariats avec des pays d’Europe, d’Asie et d’Amérique, et que les relations avec les sociétés russes sont excellentes. Sonatrach considère Gazprom comme un partenaire fiable et les deux groupes travaillent ensemble pour développer des périmètres et découvertes en Algérie, notamment avec “la forte demande sur le gaz qu’il y aura dans les prochaines années”.

A LIRE AUSSI : Sonatrach signe un contrat de production d’hydrocarbures avec deux partenaires étrangers