Examens de 6ème et BEM : Taux de réussite en hausse

mercredi 24 juin 2009 à 23:14
Source de l'article :

05_971960171.jpg

Le taux de réussite à l’examen de la fin du cycle primaire (ex-6ème) est de 83,98%. 5 points de plus par rapport à l’année dernière.

Celui du brevet d’enseignement moyen (BEM) est de 58,68%. 10 points de plus par rapport au BEM 2008.

Le taux d’admission en première année secondaire a atteint les 70,06%, soit un écart positif de près de 6 points en comparaison de l’année 2008.

Ces chiffres définitifs des deux examens nationaux ont été donnés par deux responsables du département de Boubekeur Benbouzid, au cours d’une conférence de presse tenue hier au siège du ministère : Boubekeur Samir, directeur de l’enseignement secondaire et Abassi Brahim, directeur de l’enseignement fondamental.

Les deux responsables relèvent que 69,91% des lauréats à l’examen de la fin du cycle primaire ont réussi avec mention (excellent, très bien, bien et assez bien).

Les lauréats avec mention au BEM sont au nombre de 147 273, soit un taux de 45,77%. Parmi ces lauréats, 34 ont une moyenne supérieure à 19/20.

L’année dernière, ils n’étaient que 10. Les filles, comme d’habitude, détrônent les garçons, avec un taux de 58,37% face à 41,63% (examen du BEM).

Les représentants du ministère de l’Education nationale considèrent que ces résultats dénotent une amélioration quantitative et qualitative assez importante.

Selon eux, cette réussite est le fruit de la bonne application des mesures introduites dans le cadre de la réforme du système éducatif.

Entre autres mesures qui ont contribué à cette amélioration du rendement scolaire, ils citent «la formation et le perfectionnement des enseignants, ainsi que le recrutement d’enseignants qualifiés depuis l’année 2005 qui a engendré 80 000 enseignants licenciés qui encadrent au niveau du cycle obligatoire», «la mise en place de nouveaux programmes et de manuels scolaires de qualité répondant aux normes universelles», «la remédiation pédagogique au profit des élèves présentant des difficultés d’apprentissage», «les cours de soutien et de perfectionnement dispensés gratuitement grâce à l’apport de l’administration et des associations des parents», etc.

Les deux responsables omettent de dire que les parents d’élèves ont dû débourser beaucoup de leur salaire médiocre pour aider à la réussite de leurs enfants.

Les mesures citées par les deux responsables du ministère ne suffisent pas à elles seules pour amener le succès souhaité.

Certains les rejettent même, jugeant qu’elles sont mal appliquées sur le terrain.Pour ce qui est de l’examen du baccalauréat, les résultats seront connus le 10 juillet prochain.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
13 queries in 0,162 seconds. https://www.algerie360.com/wp-content/themes/v3-5