Eucoco 2018: situation humanitaire préoccupante dans les territoires sahraouis occupés

samedi 17 novembre 2018 à 13:19
Source de l'article : Www.aps.dz

 La militante sahraouie pour les droits de l’Homme, Aminatou Haidar, a tiré samedi à Madrid, la sonnette d’alarme quant à la situation humanitaire « préoccupante » dans les territoires occupés du Sahara occidental, dénonçant la répression marocaine et les violations des droits du peuple sahraoui.

Intervenant à lors de la 43ème conférence européenne pour le soutien et la solidarité avec le peuple sahraoui(EUCOCO 2018), Aminatou Haidar, a averti que « la situation dans les territoires occupés du Sahara Occidental est préoccupante et les populations sahraouies ne jouissent pas du tout d’une une vie normale », et ce, a-t-elle dénoncé, « à cause des pratiques répressives des autorités marocaines et de leur politique coloniale envers la population civile sahraouie ».

Cette politique de répression marocaine, explique-t-elle, est illustrée par « l’interdiction de toutes les formes de la libre expression et l’usage très excessif de la force contre toutes les formes de protestation pacifiques organisées par les Sahraouis sur leur propre terre ».

Par ailleurs, la militante sahraouie, s’est félicitée du soutien des amis du Peuple Sahraoui partout dans le monde et en particulier en Europe, pour faire connaître les violations des droits de l’ homme commises par le régime marocain contre le Peuple Sahraoui et faire la lumière sur le pillage de ses ressources naturelles par le Maroc et ses alliés occidentaux.

« Grâce à cette mobilisation, le Parlement Européen a émis ces dernières années des avis défavorables quant au renouvellement de l’accord de pêche entre l’Etat marocain et l’Union Européenne », a-t-elle dit, regrettant, toutefois, le fait que « certains pays de l’UE et en particulier l’Espagne et la France affichent leur désaccord avec les arrêts de la CJUE concernant les ressources naturelles du Sahara occidental et cherchent par tous les moyens à les contourner ».

Elle a, dans ce contexte, appelé la communauté internationale à garantir au peuple sahraoui son droit de se  prononcer librement sur l’avenir politique du Sahara Occidental, et d’arrêter d’afficher son indifférence par rapport à l’exigence de la résolution du conflit du Sahara occidental conformément à la légalité internationale.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
24 queries in 0,838 seconds. https://www.algerie360.com/wp-content/themes/v3-5