Étudiante morte dans la cité universitaire : Une nouvelle tête tombe

Étudiante morte dans la cité universitaire : Une nouvelle tête tombe

Une nouvelle tête vient de tomber dans l’affaire de la jeune étudiante morte dans la cité universitaire “Ouled Fayet 2”, à l’Oust d’Alger.

L’incident tragique qui a coûté la vie d’une étudiante de 24 ans à la résidence universitaire de Ouled Fayet fait tomber le directeur de l’Office national des œuvres universitaires (ONOU).

En effet, le directeur général de l’ONOU a été demis de ses fonctions, ce mercredi, par le ministère de l’Enseignement supérieur qui a chargé une commission provisoire de la gestion des affaires de l’Office pour une durée déterminée.

“Le ministère de l’Enseignement supérieur indique qu’il a été mis fin, ce 10 février, aux fonctions du directeur général de l’Office national des œuvres universitaires (…) Une commission provisoire de la gestion des affaires de l’Office national des œuvres universitaires a été chargée pour prendre le relais pour une durée déterminée”, lit-on dans le communiqué du département de Benziane.

Ce limogeage intervient quelques jours après la mort de l’étudiante Nacéra.B suite à l’explosion d’une bonbonne de gaz dans sa chambre universitaire à l’Ouest d’Alger.

Djerad ordonne des mesures urgentes pour rénover les cités universitaires

Le premier ministre Abdelaziz Djerad a donné, lors de la réunion du gouvernement de ce mercredi, des instructions au ministre de l’Enseignement supérieur, Abdelbaki Benziane, à l’effet de prendre « des mesures urgentes de réhabilitation à l’endroit des cités universitaires qui connaissent un état de dégradation des immeubles et des équipements ».

Djerad a également donné des instructions pour l’amélioration de la qualité des prestations liées à la restauration, au transport des étudiants et de veiller à l’hygiène aux résidences universitaires.