État militaire, Makri s’adresse à Gaid Salah

Dans un Tweet, président du Mouvement de la société pour la paix algérien, Abderrazak Makri, s’est adressé indirectement au chef d’état-major de l’armée, Ahmed Gaid Salah.

Cette sortie de Makri est venue deux jours après le discours de Gaid Salah où il a montré du doigt « les tentatives de la « bande » qui essaye, selon Gaid Salah, « d’induire en erreur l’opinion publique nationale, en diffusant des idées sournoises pour détruire les fondements de l’Etat national ».

« Certains veulent arrêter d’appeler à un état civil, simplement parce que, selon eux, un courant contraire l’exige. Quel dommage! Le document fondateur du mouvement appelait à la civilisation de l’action politique, et nous le sommes restés jusqu’à présent sans cesse. Oui, nous voulons un État civil, nous ne voulons pas d’un État militaire, que ce soit directement ou indirectement », a écrit M. Makri.