ESS 3 – AC Léopards 1 (AC Léopards au tab 4-5) : Les Sétifiens tombent avec les honneurs !

ESS 3 – AC Léopards 1 (AC Léopards au tab 4-5) : Les Sétifiens tombent avec les honneurs !

ESS.jpgStade : 8-Mai-45 (Sétif)

Affluence : nombreuse

Arbitres : William Agbofi, Salifou Malik, David Laryaya (Ghana)

Avertissements : Djahnit (20’), Delhoum (38’) (ESS) ; Bihibi (14’), N’Gom (60’) (ACL)

Buts : Djahnit (20’), Delhoum (38’, 90’+1) (ESS) ; Bihibi N’Daye (14’) (ACL)

ESS

Khdaïria, Ziti, Legraâ (Tiouli 81’), Belkaïd, Lakhdhari, Ferrahi, Delhoum, Djahnit, Madouni, Aoudia (Nadji 46’), Gourmi

Entraîneur : Hubert Velud

AC Léopards

N’Gom Laurens, Bihibi N’Daye (Boytout Namoe 71’), Kombo Foni, Dimitri, Mangokoli, Boris Mobiho, Djoudjou Miangonina, Briston Lokolo, Richard Kifouri (Babelo Sagesse 84’), Nila Kamila (Cesar Kenzi), Makias Junior (Dram Harouna 46’)

Entraîneur : Joseph Amot

C’est avec la volonté de refaire leur retard que les joueurs de Sétif ont entamé le match face à l’AC Léopards. Ce sont les  Sétifiens qui prendront les choses en main. A la 5’, Gourmi adresse un centre millimétré à Aoudia qui perd son duel avec le portier congolais. La domination sétifienne se poursuit et Ferrahi, à la 10’, ratera une superbe occasion d’ouvrir le score, suite à un coup franc à l’entrée de la surface. Son tir sera contré par un défenseur.

14′ := N’Daye fait taire le stade

La toute première occasion pour les Congolais fut la bonne. A la 14′, Kifouri s’infiltre sur l’aile droite et effectue un centre en demi-volée que reprend de la tête N’Daye pour mettre le cuir hors de portée de Khedhaïria, complètement masqué sur ce coup (0-1). Nullement découragés, les Sétifiens se rueront vers l’attaque et après une alerte signée Aoudia, Djahnit remettra les pendules à l’heure, suite à un but plein d’opportunisme. Il reprendra du plat du pied un centre de Ziti (1-1).

Djahnit et Delhoum entretiennent l’espoir

Cette réalisation mettra du baume au cœur des Sétifiens qui ne desserreront pas leur pressing. Madouni ratera le plus facile, après un joli slalom dans la surface congolaise, à la 30′. Ce ne sera que partie remise puisqu’à la 36′, les Sétifiens prendront l’avantage. Belkaïd adresse un long centre qu’Aoudia remise de la tête à Delhoum qui reprend de volée pour mettre le cuir en pleine lucarne (2-1) Madouni, de son côté, oblige N’Gom à effectuer une superbe parade, à la 40′, suite à un tir des vingt mètres. Les joueurs de l’ESS accentueront leur pressing mais toutes leurs tentatives seront annihilées par la défense des Léopards bien regroupée autour de son gardien. Juste avant la mi-temps, Djahnit transperce l’arrière-garde congolaise, suite à un série de dribbles, mais son superbe centre ne trouve personne à la réception. La mi-temps est sifflée sur une avance au score assez logique pour l’ESS. Le rythme ne baissera pas d’intensité en seconde période et les locaux, dès la 46′, se montreront dangereux par Legraâ qui ne profite pas d’une erreur d’un défenseur des Léopards. A partir de cet instant, les attaques sétifiennes se feront rares et assez désordonnées. Ce qui encouragera les joueurs du Congo à se montrer menaçants. Velud joue son va-tout en incorporant Okbi et, un peu plus tard, Tiouli. Madouni gâchera une énorme occasion, à la  63′. Suite à une ouverture de Ziti, il effectuera une reprise approximative, alors qu’il était seul dans la surface.

Que ce fut laborieux pour Sétif !

Delhoum ne sera pas plus adroit à la 68′, en reprenant mollement un centre venu de la gauche. Les attaques de l’ESS se succèderont mais de façon désordonnée. Okbi adressera un centre de la gauche qui sera remisé de la tête sur Gourmi. Le tir de ce dernier sera dévié en corner par le gardien congolais. Cinq minutes plus tard, l’avant-centre sétifien, Madouni, se montrera maladroit et mettra dans les décors une balle facile. Suite à un contre congolais, à la 86’, Khedhaïria claquera le cuir en corner, suite à une tentative de Dram. La réplique de l’ESS  se fera à la 85’ par Djahnit qui, parti à la limite du hors-jeu, croise trop son tir.

90’+1 : et «Daadouaa» surgit !

Alors que tout le monde pensait que les Sétifiens étaient éliminés, Belkaïd alerte Madouni qui d’une pichenette démarquera Delhoum. Le capitaine sétifien, «Daadouaa» pour les supporters, réussira à glisser le ballon dans un trou de souris pour inscrire le troisième but (3-1). C’est à l’arraché que les Sétifiens ont refait leur retard.

Quand la poisse colle aux basques des Sétifiens

La séance de tirs au but sera palpitante… et fatale pour l’Aigle noir. Gourmi et Okbi réussiront leurs tirs, avant que Ferrahi  trouve le montant de N’Gom. Tous les autres tireurs connaîtront la réussite. L’ESS quitte la scène continentale sur un coup du sort.

Joseph Amot :«Je dédie cette qualification

au peuple congolais»

«Tout d’abord, je dédie cette qualification à tout le peuple congolais. Je tiens à féliciter mes joueurs qui ont fait un match plein et qui ont appliqué, comme il se doit, les consignes qui leur ont été données. L’objectif était de marquer au moins un but et la mission a été accomplie comme il se doit. Le but encaissé en toute fin de match était évitable. La séance des tirs au but nous a souri et ce n’est que justice. Sincèrement, sur les deux matchs, nous avons montré que nous méritions cette qualification. Après avoir éliminé une équipe du calibre de l’ESS, nous avons toutes nos chances pour aller très loin en Coupe d’Afrique.»

Madoui : «Trop d’occasions ratées !»

«Il y a de quoi avoir des regrets, même si mes joueurs se sont bien battus. Comme on dit, nous sommes tombés les armes à la main devant, peut-être, l’une des meilleures équipes du continent. Nous aurions dû prendre option en première période. Nous avons raté un grand nombre d’occasions. Maintenant, pour ce qui est de la séance des tirs au but, c’est de la pure loterie et cela n’a rien à voir avec le football. C’est un échec qui doit être oublié au plus vite. Il nous faudra nous battre de toutes nos forces pour gagner le titre de champion.»

Hammar : «C’est un objectif de raté»

«Même si cette épreuve est très compliquée, c’est un de nos objectifs qui n’a pas été atteint. Mon équipe n’a pas réussi un grand match, surtout par manque d’expérience en compétition africaine. Cette élimination ne nous découragera pas et nous continuerons à œuvrer pour monter une grande équipe.»

Ferrahi inconsolable !

Le jeune milieu de terrain sétifien, Ferrahi, qui a raté son tir au but, pleurait à chaudes larmes, avant que ses coéquipiers et les membres du staff ne viennent le consoler.

Le président des Léopards a voulu impressionner l’arbitre

Au moment où le trio arbitral était sur le point de rejoindre les vestiaires, entre les deux mi-temps, le président de l’AC Léopards s’est rapproché de l’arbitre directeur. Il sera très vite éconduit par le service de sécurité.

Il sera houspillé par Velud

Témoin de la scène, Hubert Velud n’a pas pu se retenir. Il se dirigea vers le président de l’AC Léopards pour lui faire des remontrances. Une intervention qui n’est pas gratuite, connaissant l’influence exercée par ce même président et certains de ses pairs sur les officiels de la CAF.

Du beau monde pour féliciter les cadets

Tout ce que compte la wilaya de Sétif comme hautes autorités était présent lors de la réception organisée pour honorer les cadets de l’ESS, qui viennent de gagner la Coupe d’Algérie de la catégorie DJS, le P/APC, le P/APW entre autres, ont tour à tour pris la parole pour féliciter les jeunes footballeurs sétifiens.

Belkaïd et Aoudia

étaient présents

De tous les invités qui étaient présents à l’hôtel Hidhab, il y en a deux dont la présence a fait plaisir aux cadets. Il s’agit d’Aoudia et de Belkaïd qui ont représenté l’effectif professionnel à cette occasion.

60 millions

pour les staffs

des catégories jeunes

Les autorités locales ont octroyé à la direction de l’ESS une prime de 60 millions de centimes après le sacre des cadets. Hammar nous dira que cette somme sera redistribuée aux entraîneurs des jeunes catégories.

Arab : «C’est une réponse à nos détracteurs»

Le directeur général de la société, Rachid Arab nous dira à propos du succès remporté par les cadets : «C’est là une preuve que la formation et les jeunes catégories sont pour nous des priorités. C’est une belle réponse à nos détracteurs. Ces cadets qui ont remporté la Coupe d’Algérie représentent le véritable capital du club.»

S. B.

2 émigrés à l’essai

Deux joueurs émigrés, Ousfane Anthony et Salim Lassami, sont mis à l’essai depuis plusieurs jours à Sétif. Tous deux ne doutent pas un seul instant qu’ils ont les qualités pour réussir en Algérie.

Ousfane Anthony a failli jouer à Crystal Palace

Ousfane Anthony est âgé de 24 ans (il est né le 29 mai 1989). Il a fait ses jeunes classes au Toulouse FC avant de rejoindre les rangs du SCO Angers. En 2010, Ousfane a tapé dans l’œil des recruteurs du club anglais de Crystal Palace lors d’un match amical joué contre Chelsea. Au final, il ne sera pas retenu en raison d’une blessure contractée au pied gauche. Ce qui a contraint les responsables de la formation anglaise à se passer de ses services. Cette même blessure l’empêchera de faire parte de l’équipe olympique entraînée alors par Benchikha. Totalement rétabli, il passera deux autres années à Angers avant de rejoindre le club de CFA, le Consolat de Marseille. Il peut jouer à tous les postes de la défense.

Salim Lassami, Marseille encore et toujours

Tout comme Ousfane, Lassami évolue au poste de défenseur. Il n’a connu que les clubs de Marseille. Après avoir fait toutes ses classes à l’OM, il jouera pendant plusieurs années avec l’équipe réserve de l’équipe phocéenne. Il y a de cela une saison, il a rejoint Ousfane à Marseille Consolat qui évolue en CFA(D4 française).

Karaoui : «Ma blessure survient au mauvais moment»

C’est la mort dans l’âme que le milieu de terrain de l’ESS a appris que la saison était pour lui bel et bien terminée. Au cours de l’entretien qu’il nous a accordé, Karaoui revient sur les circonstances de sa blessure et nous parle de ses ambitions et de celles de son équipe, cette saison.

Tout d’abord, que ressentez-vous en sachant que vous ne serez pas sur le terrain avec vos coéquipiers face à l’AC Léopards ?

Une immense frustration. Le destin a voulu que je me blesse au mauvais moment, alors que mon équipe a besoin de l’ensemble de l’effectif.

Justement dans quelles circonstances vous êtes vous blessé ?

C’est suite à une balle disputée avec un adversaire. Sur le coup, j’ai ressenti de très fortes douleurs. Le médecin qui m’a examiné m’a rassuré. Ma blessure est sans gravité. D’autres examens ont permis d’établir un tout autre diagnostic qui m’oblige à me soigner tout en observant une longue période de repos.

Bien sûr, vous avez été très déçu…

Comment ne pas l’être ? C’est le destin et nous ne pouvons que nous y plier. De toutes les façons, je serais de tout cœur avec mes coéquipiers lors de tous les matchs qu’ils auront à jouer.

Sur un plan plus personnel, pensez-vous avoir réalisé une bonne saison ?

Je ne peux pas vous répondre. C’est à mes entraîneurs et aux supporters de juger. En ce qui me concerne dès que je rentre sur le terrain, c’est pour me donner à fond. Ma grande satisfaction est de voir l’ESS au sommet. Nous sommes bien partis pour être sacrés champions à la fin de cet exercice. .

Entretien réalisé avant