ESS 2 – NT Souf 0 : Trop tendres les gars du Souf !

ESS 2 – NT Souf 0 : Trop tendres les gars du Souf !

umsa-ess.jpgStade : 8-Mai-45 (Sétif)

Affluence : moyenne

Arbitres : Benbraham, Semsoum,Yahi

Buts : Djahnit(19’ s.p), Mellouli(40’) (ESS)

Avertissement : Missa (32’) (NTS)

ESS : Ghoul, Aroussi, Benchadi (Legraâ 74), Mellouli, Benabderrahmane, Ferrahi, Delhoum, Djahnit, Lamri (Touahri 23), Belameiri, Amokrane (Madouni 81).

Entraîneur : Lang

NT Souf : Derrazi, Bali,Boukhalfa (Bekkas 79), Aounallah, Toumi, Ghenaïa, Bousahraoui, Rezzig, Benkatia (Sellami 83’), Cherifi, Missa (Chetti 71’).

Entraîneur : Ahmed Chouf

Cette rencontre inédite entre le NT Souf et l’ESS  a tenu toutes ses promesses. D’entrée, Ahmed Chouf, le coach du NTS, annonce la couleur en tissant une véritable toile d’araignée pour faire échec aux velléités offensives des Sétifiens. Ce sont les poulains de Lang qui se montreront les premiers menaçants  par l’intermédiaire de Djahnit qui mettra à contribution le portier de Souf. Ce dernier se mettra encore une fois en évidence de fort belle manière en déviant, à la 18’ minute, un tir de Ferrahi. Une minute plus tard, Delhoum sera bousculé dans la surface. Le pznalty qui s’en suivra sera transformé par Djahnit (1-0). Les joueurs de Sétif camperont dans le camp des Sudistes et rateront à plusieurs reprises l’occasion d’aggraver la marque. C’est ce qui sera fait à la 40′, par Mellouli qui reprendra victorieusement de la tête un centre de Djahnit (2-0). Piqués au vif, les joueurs de Souf réagiront par Cherifi qui verra son tir raser le poteau de Ghoul. Le rythme baissera quelque peu d’intensité et le jeu s’équilibrera par la suite. On assistera  à une bataille pour la conquête du milieu. La pause surviendra, après une dernière alerte de  Sétif par l’entremise de Benchadi. Les débats deviennent très animés en seconde période sans qu’il y ait le moindre changement au score .On notera quelques belles opportunités côté Souf.A la 54’ minute, Benkatia, parti à la limite du hors-jeu, verra son tir raser le poteau de Ghoul. Même menés au score, les joueurs de Souf  n’arriveront à se montrer réellement menaçants qu’en de rares reprises. Ce sont les Sétifiens qui se créeront les plus belles occasions. A la 67’ minute, Touahri, très actif sur son couloir gauche, reprendra un centre de Mellouli mais le cuir  rasera la transversale. Le portier du NT Souf effectuera deux superbes parades pour sauver des situations périlleuses devant  les attaquants de l’ESS. Les choses en resteront là et l’ESS a réussi à se qualifier aux seizièmes de finale. Les joueurs de Souf, qui n’ont pas démérité, ont mis tout leur cœur dans un match où l’adversité était trop grande pour eux.

—————————

Ahmed Chouf : «Place au championnat, maintenant !»

«Avant toute chose, j’avoue que nous avons réussi une belle prestation. Pour ce qui est des buts encaissés, mes joueurs ont fait des cadeaux à l’adversaire, suite à des erreurs de placement et d’appréciation. Nous nous sommes battus avec nos moyens et nous méritions quelque chose de mieux dans ce match. Place maintenant au championnat où nous devons nous battre jusqu’à la dernière journée.»

—————————

Madoui : «Mission accomplie !»

«Notre mission était de nous qualifier pour les seizièmes de finale de la coupe et c’est chose faite. Il est vrai qu’il y avait une certaine différence sur le plan technique, mais ceci ne veut pas dire que mes joueurs n’ont pas fait les efforts nécessaires pour gagner. Ce succès nous permet de nourrir de l’ambition pour notre avenir en Coupe d’Algérie qui est très prisée à Sétif. Cela ne se fera pas au détriment du championnat qui reste notre principale préoccupation.»

——————————-

Fin de mission pour Lang

Jean-Christian Lang n’est plus l’entraîneur de l’ESS et ce, depuis hier. Il a coaché pour la toute dernière fois l’équipe de Sétif lors du match contre le NT Souf. La raison évoquée par les dirigeants sétifiens est que Lang est souffrant et que c’est son médecin qui lui a prescrit un long repos.

Un nouvel entraîneur dans 48 heures

Après le retrait de Lang, Hassan Hammar nous  confiera qu’un nouvel entraîneur sera désigné dans 48 heures. Selon le président sétifien, le technicien qui sera engagé sera un  étranger.

——————————-

Hammar «Tous les joueurs ont perçu leurs mensualités»

Devant les protestations de certains joueurs qui réclament leurs arriérés de salaire, Hassan Hammar a apporté les précisions suivantes : «Nous avons procédé tout dernièrement à la régularisation des joueurs de l’effectif professionnel. Certains joueurs ont perçu deux mensualités et d’autres une seule, en attendant un  versement qui sera effectué très bientôt. Peu de clubs peuvent se vanter d’avoirt payésleurs joueurs comme nous le faisons. La direction du club a remué ciel et terre pour régulariser les joueurs.»

«Benchadi est un cas à part»

Hammar a évoqué le cas de certains joueurs dont celui de Benchadi. Il dira à ce propos : «Le club doit 16 mensualités à Benchadi. Il nous a été impossible de régler cette dette en une seule tranche. Benchadi a quand même perçu une partie de son argent.» Concernant Madouni, le président Hammar précisera que si ce joueur n’a pas perçu son argent, c’est parce qu’il était tout simplement absent.

«Le retour de Serrar passe par l’approbation des membres du CA»

De prime abord, Hammar nous a semblé étonné et il ne nous cacha pas qu’il ne savait pas que Serrar avait annoncé qu’il voulait revenir aux affaires du club. Le président de l’ESS se contentera, comme on dit, de botter en touche. «Il est certain que tous ceux qui peuvent apporter un plus sont les bienvenus. J’ai toujours dit que les portes du club étaient grandes ouvertes. La société est régie par des textes qui stipulent que tout nouveau membre n’est admis qu’après approbation des membres du Conseil d’administration.»

Le langage «circonstanciel» du président

On est obligé de penser que Hammar tient un discours de circonstance. Tout dépend de l’endroit où il se trouve et des interlocuteurs qu’il a en face de lui. Dernièrement, il avait affirmé que toute personne qui voudrait faire partie du Conseil d’administration du club se doit de s’acquitter de la somme de 5 milliards de centimes. Sur un plateau d’une chaîne radio et au sujet du retour de Serrar, il dira que cela dépendra d’une décision des membres de l’exécutif de la société qui gère le club. De toutes les façons, il ne dira jamais s’il est pour ou contre le retour de l’ancien président aux affaires du club.

La saison de la confirmation

Evoluer dans un club stable et ambitieux peut être  un atout supplémentaire pour le club de Sétif. Hammar nous a dit à plusieurs reprises que la saison actuelle est celle de la confirmation et que l’urgence est de disposer d’un effectif à toutes épreuves. «L’ESS ne doit pas avoir que pour seule ambition le maintien. Une région comme la nôtre méritend’être fière de son club de football», précisera le boss sétifien. Le ton est donc donné.

——————————-

Remchi au prochain tour

Les camarades de Delhoum en découdront avec l’équipe de Remchi, pour le compte des seizièmes de finale. Le match se jouera sur la pelouse du stade du 8-Mai-45.