ESS 1 – USMH 0 : 93’, El Harrach craque

ESS 1 – USMH 0 : 93’, El Harrach craque

ESS.jpgOn joue le temps additionnel et ce qui devait arriver arriva à la 93’. Une dernière tentative de l’entente menée par Karaoui qui centre sur Delhoum dont la reprise de la tête ne laisse aucune chance à Limane.

Un

but qui a permis à l’ESS de remporter une victoire méritée face à une

accrocheuse équipe d’El Harrach. Les deux équipes n’ont pas eu recours

au traditionnel round d’observation. D’emblée, on assistera à des

tentatives de part et d’autre. La première alerte est à l’actif de

Madouni qui a repris de la tête un centre de Legraâ. Quelques minutes

plus tard, Belkaraoui sert le même Madouni qui a failli surprendre

Limane d’un tir puissant. Le gardien harrachi a étalé toute sa classe

pour dévier le cuir. Les Jaune et Noir répliquent par une tentative

menée par  Bounedjah qui échappe à la vigilance de Benabderahmane.

L’avant-centre harrachi,  seul face au but, ratera le cadre. Visiblement

très en verve en ce début de match, les Sétifiens se montrent toujours

menaçants.  Djahnit, d’un tir puissant, a failli surprendre le gardien

Limane qui détournera le cuir en corner. Quelques minutes plus tard, une

belle combinaison de l’USMH permettra à Younès de se retrouver seul

face au but. L’attaquant harrachi ratera l’ouverture du score. Les

tentatives se multiplient du côté harrachi. Encore une fois, Younès, en

position idéale, ratera lamentablement. Peu avant la pause, Sétif, à

deux reprises, a failli ouvrir la marque, n’était la vigilance du jeune

gardien de but Limane. Au retour des vestiaires, les deux équipes

reviennent avec une plus grande détermination. Les tentatives des

sétifiens buteront sur la défense de l’USMH qui s’en sort avec brio. Au

fil du temps, les poulains de Vellud dominent la partie. Sur une

tentative, Delhoum, de la tête, inquiète Limane. Les Harrachis restent

tout de même dangereux sur les contres. D’ailleurs, sur l’un d’eux,

Lamali s’est retrouvé seul devant Khedairia. La reprise du virevoltant

attaquant de l’USMH ricoche sur la transversale. Les débats sont

intenses mais équilibrés. Les Harrachis font circuler le ballon. Ils se

montrent encore une fois dangereux sur une action de Touahri. Les débats

s’intensifient encore plus. Les Sétifiens poussent de toutes leurs

forces à la recherche d’un but. Une autre belle tentative de Tiouli dont

la reprise est miraculeusement déviée par Limane. Ce sera au tour de

Lamali de servir Younès qui arrive en retard. C’était la dernière

tentative des Harrachis qui regretteront longtemps leurs nombreuses

occasions ratées.

———–

Velud : «Trois points décrochés face à la meilleure équipe du championnat , c’est important !»

Cela

a été pénible pour nous aujourd’hui de trouver la faille. Je suis très

satisfait de cette victoire, même si elle a été longue à sedessiner. On y

a cru jusqu’au bout. Ces trois points sont importants. Malgré sa

défaite, l’USMH reste une grande équipe et elle aprouvé encore

aujourd’hui qu’elle mérite amplement la place qu’elle occupe

actuellement au classement.

ESS – USMH (U21)

Le match des Espoirs reporté

En

raison des intempéries et des fortes chutes de neige qui se sont

abattues ces derniers jours sur la région des Hauts-Plateaux et

particulièrement sur la ville de Sétif, la rencontre entre l’ESS et

l’USMH, comptant pour le championnat des U21, n’ a pas eu lieu. Elle a

été reportée à une date ultérieure.

Présence en force des supporters harrachis

Malgré

le mauvais temps, les supporters de l’USMH n’ont pas hésité  à faire le

déplacement jusqu’à Sétif. En tout cas, leur présence dans les gradins

du stade du 8-Mai  n’est pas passée inaperçue. Ils étaient, en effet,

plus d’un millier à avoir envahi la tribune de l’enceinte sportive de

cette ville.

Accrochage entre joueurs à la fin du match

Même

si les débats se sont déroulés dans un bon esprit sportif, vers la fin

du match, un accrochage entre joueurs des deux camps a eu lieu. Cela a

provoqué l’arrêt de la partie pendant quelques  minutes.  C’était suite à

une intervention énergique d’un défenseur de l’Entente sur Azzi. Il a

fallu l’intervention des agents de l’ordre pour mettre fin aux

altercations. Aussi, faut-il signaler que l’arbitre a dû user de ses

cartons pour calmer les esprits.

Le but de l’ESS entachée d’une faute de main

L’action

qui a précédé le but de l’ESS a été entachée d’une faute de main de

Koffi, mais l’arbitre Mial, qui était pourtant tout prêt du joueur, a

laissé jouer et Karaoui a récupéré la balle pour centrer sur Delhoum

qui, d’une tête, logera la balle au fond.

—————

Avantage aux Sétifiens…

Lors

de la dernière décennie et avant le match de ce vendredi,Sétifiens et

Harrachis se sont affrontés à quatre reprises. Les joueurs des Hauts

Plateaux l’ont emporté trois fois. Ceux d’El Harrach ont réussi un nul

au stade du 8-Mai, il y a de cela deux saisons.

Le premier objectif atteint

Aussi

étrange que cela puisse paraître, l’un des objectifs tracés par la

direction du club cette saison est le maintien en L1.L’ESS comptabilise

37 points et les «spécialistes des chiffres» estiment que cette saison,

rester parmi l’élite ne se réalisera que si l’on comptabilise un total

de 36 à 37 points.Ceci veut tout simplement dire que l’équipe de Sétif a

atteint largement le premier objectif assigné.

Nettement mieux que la saison passée

A titre de comparaison, l’ESS n’a atteint la barre des 36 points, la saison écoulée, qu’à l’issue de la 22ejournée.

C’est

dire que l’effectif actuel, à qui on n’accordait aucune chance en début

de saison, a fait nettement mieux que son prédécesseur qui était,

faut-il le rappeler, truffé de «noms»du championnat.

Les entraînements à la salle omnisports

La

pelouse du stade du 8-Mai étant recouverte de neige, c’est contre son

gré queVelud a programmé les toutes dernières séances, avant le choc

contre l’USMH, au niveau de la salle omnisports.Le moins que l’on puisse

dire est que le match face au dauphin n’a pas été préparé de la

meilleure des manières.

Un mois de février démentiel pour l’ESS !

Madoui

nous a dit que lui et Veludont pris le temps d’étudier avec minutie le

programme qui attend leur équipe en cette fin des mois de janvier et de

février.Entre les matchs de championnat et de Coupe d’Algérie, l’ESS

aura à jouer assez régulièrement et à un rythme soutenu.

Quand le nerf de la guerre vient à manquer

Si

l’année 2012 s’est terminée par un finish exceptionnel des Noir et

Blanc avec un titre honorifique de champion d’automne, tous les amoureux

de l’Aigle noir espéraient des jours meilleurs, à l’entame de l’année

2013.

Si sur le plan sportif, la bande à Veludest en nette

progression, le côté financier risque, malgré tout, de freiner ou même

de bloquer la machine sétifienne.

Un argent mérité

Si

certains joueurs de l’ESS ont été recrutés au prix fort, ceci est la

loi du marché actuel.Nul ne peut leur reprocher de monnayer leurs

talents dans un championnat qui se veut professionnel. Les camarades de

Delhoum n’ont toujours pas encaissé une grande partie de leurs salaires,

malgré d’excellents résultats enregistrés. Cela risque de se répercuter

sur leur état d’esprit, avant d’importantes échéances.

Les assurances de Hammar

Conscient

que le moral des joueurs n’est pas au beau fixe, du moment qu’ils n’ont

pas encore perçu leurs arriérés, Hassan Hammar a vite programmé une

réunion d’urgence. Même si le secret est bien gardé, on croit savoir que

les joueurs auront une bonne surprise.

La direction ne va pas se

contenter de régler quelques cas individuels seulement mais elle a su

réunir l’argent nécessaire pour régler une fois pour toutes cette

affaire de salaires impayés.

Velud défend ses joueurs

A

l’origine du grand retour de l’Entente au-devant de la scène,

l’entraîneur français, qui est certes peu bavard, a décidé cette fois de

rompre le silence.Il dira aux responsables du club qu’il lui est

difficile de travailler avec des éléments qui n’ont plus cette flamme et

cette envie de se donner à fond aux entrainements, car leur esprit est

occupé par des considérations plutôt financières.

Les revendications des joueurs sont légitimes

Voulant

connaître l’avis deHammarsur le sujet, le boss sétifien se veut

catégorique et il tiendra un discours franc. Il affirmera que les

joueurs ont totalement le droit de réclamer leur argent, surtout avec

les résultats enregistrés jusqu’à présent, tout en poursuivant que tout

le monde doit assumer ses responsabilités au cours de cette crise

financière.Il dira que sa direction règlera ce problème dans les tout

prochains jours.

Il a bon espoir que la direction du club réussisse à

rassembler l’argent nécessaire pour offrir des chèques à l’ensemble des

joueurs ainsi que les membres du staff technique.

Hammar: «L’équipe poursuivra son ascension»

«Ce n’est pas que l’équipe ne mérite pas son statut de leader du

championnat, mais au regard de notre début de saison difficile et de

tous les problèmes que nous avons eu à gérer l’été passé, ce n’était pas

du tout évident. Personne n’aurait misé le moindre dinar sur l’ESS, il y

a de cela quelques mois. Pourtant, nous sommes bien là, grâce au

concours de tout le monde et je peux vous assurer que l’équipe

continuera son ascension», nous a confié Hammarqui précisera qu’il s’est

dit lui-même surpris par l’ascension fulgurante de l’Entente.