Éruption du volcan au Guatemala: le bilan s’alourdit à 69 morts

Éruption du volcan au Guatemala: le bilan s’alourdit à 69 morts

Le bilan de l’éruption du volcan de Feu au Guatemala s’est alourdi mardi à au moins 69 morts, les secouristes continuaient de fouiller les décombres recouverts de cendre à la recherche de corps dans les villages détruits, ont indiqué les autorités locales.

« Nous allons continuer jusqu’à ce qu’on retrouve la dernière victime, même si nous ne savons pas combien il y en a. Nous allons sonder la zone autant de fois que nécessaire », a déclaré Sergio Cabañas, directeur de la Coordination nationale pour la gestion des catastrophes (Conred).

Le responsable a précisé qu’étant donnée la nature de l’éruption, qui a déversé d’importantes quantités de boue, de lave et de cendre ardente, les possibilités de retrouver des survivants étaient très faibles.

« Si ont est piégé dans le flux pyroclastique, il est difficile de rester en vie », a-t-il souligné, ajoutant que certains corps totalement calcinés pourraient ne jamais être retrouvés.

Les projections spectaculaires de lave et de cendres de ce cratère culminant à 3.763 mètres et situé à 35 kilomètres au sud-ouest de la capitale Guatemala a semé la panique parmi les habitants des villages situés sur le flanc du volcan, et entraîné l’évacuation d’urgence de plus de 4.500 personnes.

Lundi soir, l’Institut national médico-légal (Inacif) a indiqué avoir dénombré 69 cadavres, dont seulement 17 ont pu être identifiés. Selon la Conred, quelque 46 blessés ont été recensés, dont la moitié dans un état grave, et deux secouristes sont portés disparus.

Un total de 1,7 million de personnes sont affectées à divers degrés par la catastrophe, selon la protection civile.

Le Volcan « de Fuego » était déjà entré en éruption en janvier 2018. En septembre 2012, son précédent réveil avait entraîné l’évacuation de quelque 10.000 personnes résidant dans des villages situés sur le flanc sud.