Enquête sur les biens de Chakib Khelil aux Etats-Unis, l’ambassadeur US à Alger s’abstient de confirmer ou de… démentir

Enquête sur les biens de Chakib Khelil aux Etats-Unis, l’ambassadeur US à Alger s’abstient de confirmer ou de… démentir

Chakib-Khelil-300x273.jpgY a-t-il réellement une enquête judiciaire au sujet des biens que possède Chakib Khelil aux Etats-Unis et dont le nom est lié au scandale de corruption ou plus précisément l’affaire Sonatrach 2, toujours en instruction au niveau de la cour d’Alger ? A cette question, le représentant de la chancellerie US à Alger, l’ambassadeur Henry. S. Encher, répond plutôt d’une manière confuse.

Il n’a en effet ni confirmé ni démenti les nombreux écrits de presse faisant état d’investigations menées par une section du FBI à propos des avoirs de Chakib Khelil aux USA. «Il est inapproprié de s’exprimer sur un quelconque processus judiciaire avant que celui-ci ne soit achevé, mais cela ne veut pas dire qu’il y a un processus qui est engagé aux Etats-Unis pour ce qui est du cas que vous venez de citer», fera savoir le représentant de la diplomatie américaine à Alger dans sa réponse à la question du Temps d’Algérie.

Henry. S. Encher, qui s’exprimait à l’occasion d’une conférence tenue hier au siège de l’ambassade US à Alger, a soigneusement évité de citer nommément Chakib Khelil au sujet duquel il n ‘a pas voulu se montrer prolixe. Il a juste réitéré l’étroitesse des rapports de coopération entre Alger et Washington dans le domaine judiciaire mettant l’accent sur l’échange d’informations entre les deux capitales dans le traitement des affaires terroristes et criminelles.

A une autre question se rapportant sur la prochaine élection présidentielle qu’abritera le pays dans moins d’une année, l’ambassadeur des USA à Alger a été très bref et concis dans sa réponse. Il a juste mis en évidence que le gouvernement de son pays est d’ores et déjà disposé à travailler avec le nouveau gouvernement qui sera élu par le peuple algérien en vertu des lois institutionnelles et de la Constitution algérienne.

Henry S. Encher ne manquera pas par ailleurs de souhaiter un prompt rétablissement au président de la République, Abdelaziz Bouteflika, qui poursuit toujours sa convalescence aux Invalides.

Sur un autre volet, il se dit «reconnaissant» des efforts consentis par les autorités algériennes en termes de sécurisation des étrangers vivant en Algérie et des chancelleries implantées dans le pays. «J’éprouve un grand respect pour les efforts fournis par les autorités algériennes pour sécuriser les étrangers vivant en Algérie. Le gouvernement algérien a aussi démontré son engagement très clair à offrir une sécurité optimale pour les ambassades qui se trouvent dans le pays. Je suis vraiment reconnaissant», a déclaré Henry.

S. Encher. A souligner que la conférence de presse tenue hier au siège de l’ambassade des USA à Alger a été consacrée à la présentation des douze lauréats algériens sélectionnés dans le cadre d’un programme initié entre ladite institution diplomatique et l’entreprise Coca Cola au profit des étudiants. Les lauréats en question s’envoleront vendredi prochain à destination des USA pour une session de formation d’une durée d’un mois.

Karim Aoudia