Energies nouvelles et renouvelables : 2ème séminaire international à Ghardaïa le 15 octobre

Energies nouvelles et renouvelables : 2ème séminaire international à Ghardaïa le 15 octobre

Workers install solar panels on a 36,000 square meters solar panel installation, the largest in the world, spread over five hangars at a farm, used as a giant roof in Weinbourg, Eastern France on March 4, 2009. The solar panels will yield 4,5 Megawwats a year, which will enable to provide energy for a city of 4,000, said Mr Westphal, a farmer who is behind the project. AFP PHOTO/ FREDERICK FLORINLe deuxième séminaire international sur les énergies nouvelles et renouvelables se tiendra du 15 au 17 octobre courant au siège de l’Unité de recherche appliquée en énergie renouvelable (URAER) de Ghardaïa, a-t-on appris auprès des organisateurs.

Organisé par cette Unité de recherche, ce séminaire sur les énergies nouvelles et renouvelables se veut être un important forum de dialogue et d’échange entre spécialistes sur l’état d’avancement de la recherche dans le domaine des énergies nouvelles et renouvelables.

Cette manifestation ambitionne également mettre en place un système relationnel entre différents chercheurs et décideurs afin de promouvoir leurs travaux de recherche sur le terrain, ont indiqué les organisateurs.

La thématique de plus en plus importante de la question des énergies nouvelles et renouvelables dans le développement durable sera abordée durant cette rencontre par des chercheurs et universitaires algériens, tunisiens, marocains, français, belges, espagnoles et bahreinis.

Les participants auront également à se pencher sur l’état d’avancement des nouvelles perspectives de recherches dans le domaine des énergies nouvelles et renouvelables dans le monde en général et dans leur pays respectifs en particulier. Ils auront aussi à plancher sur les moyens et méthodes permettant la diversification des sources naturelles énergétiques telle la biomasse énergie et la valorisation énergétiques des déchets.

Une centaine de communications portant sur les gisements solaire et éolien, les systèmes photovoltaïques et hybrides, la biomasse, hydrogène et piles à combustible, ainsi que la maîtrise d’énergie et l’environnement, seront animées à cette occasion.

Le séminaire abordera également les perspectives d’évolution des énergies, les défis énergétiques mondiaux, l’utilisation de plancher solaire Direct (PSD), l’isolation thermique des bâtiments ainsi que l’utilisation intelligente et rationnelle de l’énergie.

Des simulations expérimentales de travaux de recherche portant sur les générateurs photovoltaïques, une centrale thermo solaire hybride avec régénération des gaz, seront effectuées durant ce séminaire, ont indiqué les organisateurs.

Les participants auront à formuler des propositions et recommandations visant à renforcer la recherche appliquée en énergies renouvelables en Algérie et à favoriser les échanges entre chercheurs.

Inaugurée en 1999, l’URAER de Ghardaia est affiliée au Centre National de développement des énergies renouvelables. Son ambition est de devenir une plateforme internationale d’expérimentation et un point nodal de communication régionale dans le développement et la vulgarisation des énergies renouvelables ainsi que la maîtrise des nouvelles technologies des énergies nouvelles, ont affirmé ses responsables.