Energie : Sonatrach et Edison renouvèlent pour huit ans le contrat d’approvisionnement en gaz

mercredi 13 novembre 2019 à 9:28
Source de l'article : Reporters.dz

Sonatrach et Edison, filiale italienne d’EDF depuis 2012, ont signé hier mardi à Alger un nouvel accord vente/achat de gaz naturel algérien à destination du marché italien pour une durée de huit ans, a-t-on appris d’un communiqué de la compagnie algérienne des hydrocarbures.

Le contrat paraphé, côté algérien, par le vice-président chargé de l’activité commercialisation, Hachemi Mazighi, et côté italien, par le directeur exécutif, d’Edison, Nicolas Monti, permet à la partie algérienne de renforcer sa position de fournisseur de gaz dans la botte italienne – un marché stratégique pour Sonatrach- et à la partie italienne de se recentrer davantage dans le segment de la distribution d’énergie et occuper une place de leader dans son propre marché par rapport aux concurrents dont ENI. Signe de cette mutation, Edison a annoncé en juillet dernier son intention de réduire ses activités d’exploration-production en pétrole et gaz. Dans son commentaire de l’accord, Hachemi Mazighi a indiqué que le contrat signé avec Edison, outre les accords conclus avec Eni et Enel, Sonatrach va sécuriser un niveau de placement de 13 milliards de M3/an de gaz naturel livré sur le marché italien à travers le gazoduc « Trans-mediterranean pipeline », appelé également gazoduc « Enrico Mattei ». La transaction demeurera en vigueur jusqu’en 2027 avec une possibilité de prolongement jusqu’à 2029 (deux ans optionnelles).
Le responsable algérien a précisé qu’avec ces 13 milliards de M3/an de gaz naturel, en sus des contrats « actuellement en cours de finalisation », Sonatrach atteindra en 2021, « le taux de 60% des capacités de transport du gazoduc Enrico Mattei », fruit d’un partenariat de plus de quarante ans, conclu en 1977 entre Sonatrach et Eni.
Pour sa part, Nicolas Monti a qualifié l’accord de renouvèlement de « très important » pour Edison, pour l’Italie, et également pour les relations entre les deux parties. Le premier contrat signé par Sonatrach et Edison remonte à 2008, a-t-il rappelé, soulignant l’importance du marché gazier italien de l’Italie, disposant d’une moyenne de consommation de 70 milliards de M3/an, notamment dans le contexte de la transition énergétique du pays et la production de l’électricité pour laquelle Edison entend se diriger vers l’éolien. C’est sans doute dans cette optique que M. Monti a déclaré souhaiter « voir le partenariat avec Sonatrach s’élargir à d’autres domaines d’activités, notamment les énergies renouvelables ». A suivre, donc.
Le P-dg de Sonatrach, Rachid Hachichi, a indiqué que cet accord, qui prendra effet à partir de 2020, rentre dans le cadre des renouvèlements des contrats de vente/achat de gaz naturel de Sonatrach avec ses partenaires étrangers, ajoutant que son groupe « continuera ses efforts pour vendre toute sa production destinée à l’exportation ». Edison est partenaire de Sonatrach dans le champ gazier de Reggane Nord au niveau des blocs 351 C et 352 C avec une production commune de 3,5 milliards de M3/an de gaz naturel par an.

Kahina Sidhoum.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
77 queries in 0,250 seconds. https://www.algerie360.com/wp-content/themes/v3-5