En France, un autre maire refuse de marier un sans-papiers algérien

En France, un autre maire refuse de marier un sans-papiers algérien

En France, après le ressortissant algérien de Béziers empêche de mariage par le maire Béziers, Robert Ménard, un autre Algérien subit le même sort et a été empêché de mariage de sa conjointe française et est accusé de mariage blanc.

Les faits remontent au mois de septembre dernier, le maire de Charvieu-Chavagneux, près de Lyon dans l’Isère, en l’occurrence, Gérard Dézempte, a refusé de marier un sans-papiers algérien à une ressortissante française et soupçonne une union pour mariage blanc.

Mariage blanc en France : une union qui n’aura pas lieu, une OQTF et une expulsion impossible

Depuis plusieurs semaines, ce maire fait face à une situation bien particulière, mais les choses ne se sont pas passé de la même sorte que son collègue Robert Ménard. En effet, le maire de Charvieu-Chavagneux a décidé de refuser, le mois de septembre, le mariage de cet Algérien en situation irrégulière en France et dont le visa ayant expiré en juillet 2019.

Par ailleurs, les choses ne se sont pas arrêtés à ce niveau, le maire a décidé de saisir la procureure de Vienne, qui, elle aussi, s’est opposée à ce mariage. Dans la suite des événements, le maire a formulé un courrier au préfet d’Isère pour demander l’expulsion du futur marié, comme cela avait été le cas avec Robert Ménard à Béziers, le mois de juillet dernier.

Cependant, contre toute attente, cette demande a été refusée par le préfet en question, il y a quelques jours, et explique qu’il ne pouvait pas procéder à l’éloignement de ce ressortissant algérien qui se trouve sous contrôle judiciaire.

Une situation incompréhensible pour l’édile de la région qui dénonce, aujourd’hui, cette mesure qui l’empêche d’expulser le sans-papiers algérien. « il suffisait que quelqu’un qui n’était pas en situation régulière comète un acte délictueux pour être sous contrôle judiciaire et, finalement, éviter une mesure d’éloignement du territoire français » a-t-il déclaré sur BFM Lyon. Quant à l’Algérien, ce dernier a décidé de quitter l’Isère pour se poser à Marseille.


| À LIRE AUSSI :

>> Trafic de voitures de luxe entre la France et l’Algérie : un réseau tombe à Paris

>> « L’islam n’est pas compatible avec la France », Zemmour s’attaque à nouveau aux musulmans