En baisse de près de 50% par rapport aux précédents exercices: Un budget supplémentaire de 53 milliards de centimes approuvé par l’APC d’Oran

En baisse de près de 50% par rapport aux précédents exercices: Un budget supplémentaire de 53 milliards de centimes approuvé par l’APC d’Oran

Par D. B.

En baisse de près de 50% par rapport aux précédents exercices: Un budget supplémentaire de 53 milliards de centimes approuvé par l’APC d’Oran

De 100 milliards les années précédentes, le budget supplémentaire (BS) de l’APC d’Oran est passé à 53 milliards de centimes, soit une baisse de près de 50%. Ce budget qui a été approuvé lors de la troisième session ordinaire de l’assemblée, tenue en fin de semaine, a fait l’objet de sévères critiques de la part de nombreux élus qui ont pointé du doigt l’administration communale et les services chargés de la perception des taxes au niveau des délégations communales qui ont fait fi des instruction du maire d’Oran qui avait insisté à maintes reprises sur la nécessité de prendre toutes les dispositions pour renflouer les caisses de la commune. Avec l’entrée en vigueur de la nouvelle grille tarifaire relative à certains droits et l’instauration de nouveaux droits, en vertu d’une délibération prise l’été dernier, des élus ont appelé à vérifier par la consultation des états des comptes si effectivement la nouvelle tarification a pris effet au niveau des guichets d’encaissement de la trésorerie municipale et quel en est le taux d’amélioration sur les rentrées, le cas échéant.

Situées dans une fourchette entre 100% et 400%, les revalorisations tarifaires ayant fait l’objet d’une délibération communale concernent neuf articles. Il s’agit des droits d’occupation du domaine public pour l’installation de palissades et les droits d’utilisation des espaces autorisés, les droits de travaux de fouille au niveau de la voie publique, les droits de loyer des kiosques, les droits de loyer des locaux communaux occupés par des sociétés, les droits d’utilisation des infrastructures sportives, les droits d’utilisation des marchés couverts, les droits de stationnement, les droits de loyer des locaux à usage commercial utilisés par les associations à caractère sportif ainsi que les droits des cahiers de charges relatifs aux marchés et adjudications. Quant aux nouveaux droits mis en place par l’APC, au nombre de quatre, ils ont trait à l’occupation des surfaces pour la vente de billets de tramway, aux fêtes et cérémonies au niveau des salles privées, à la circulation des camions dans la ville et aux prestations de désinfection et de dératisation effectuées par les services de la DHA.

Des élus ont affirmé qu’avec la perception de toutes ces taxes, le budget supplémentaire aurait été revu à la hausse. Des élus ont aussi appelé à la mise en place d’une instance indépendante qui aura à charge de percevoir les taxes communales. Il y a lieu de signaler que lors de cette troisième session de l’APC, pas moins de 07 points ont été débattus et approuvés à l’unanimité, dont le budget supplémentaire (BS). En effet, la perception de la taxe d’enlèvement des ordures ménagères, la modification de la délibération conclue de gré à gré avec la Sonelgaz pour la fourniture d’énergie électrique, pour le réseau de l’éclairage public de la commune d’Oran, le marché de régularisation conclu avec l’entreprise «El Mehdi » pour la fourniture du matériel informatique (consommable), le marché de régularisation conclu avec l’entreprise «Essadek» pour la fourniture des affaires de bureau et le droit d’accès au jardin municipal d’El-Hamri ont été parmi les points débattus et approuvés.