En attente d’un relogement depuis plusieurs années: Des mal logés d’Eckmühl bloquent la route

mercredi 19 septembre 2018 à 11:12
Source de l'article : Lequotidien-oran.com

D. B.

En attente d’un relogement depuis plusieurs années: Des mal logés d’Eckmühl bloquent la route

Des mal logés du quartier d’Eckmühl, et plus précisément de l’avenue Mustapha Benboulaïd (ex-Albert 1er) ont investi hier cette artère pour protester contre ce qu’ils qualifient de lenteur de la part des services de l’administration locale, chargés de mener à terme l’opération de leur relogement dans le cadre du programme local de résorption de l’habitat précaire. Très tôt dans la matinée, les familles en colère ont bloqué la route à la circulation au niveau de l’intersection entre l’avenue Albert 1er, la rue Meghni Fatima et la route menant vers la poste, obligeant les nombreux automobilistes à opter pour de longs détours. Les protestataires ont placé des bacs a ordures et des pierres et ont brûlé des pneus, pour, disent ils, attirer l’attention des pouvoirs publics sur les conditions catastrophiques dans lesquelles ils vivent. Il s’agit des familles habitant l’immeuble du 111, avenue Benboulaïd, une bâtisse datant de l’ère coloniale et qui menace de flancher à tout moment.
Selon les contestataires, dans cet immeuble en question, une partie des familles dispose de pré affectation et les autres attendent toujours la commission pour leur délivrer le document pouvant leur ouvrir droit à un logement. « Nous avons été informés que la commission chargée de l’attribution des pré affectations est aujourd’hui a Eckmühl, et nous espérons être pris en charge à l’instar des autres familles », souligne un des habitants de l’immeuble. Ce dernier affirme que les familles qui occupent cet immeuble depuis plusieurs décennies, vivent sous la menace permanente d’un effondrement. « Nous avons décidé de recourir a la protestation pacifique pour inciter les responsables concernés à accélérer le processus de notre relogement ». Hier, aux environs de midi, la route était toujours fermée à la circulation et les forces de police ont été dépêchées sur les lieux pour éviter tout débordement. Les protestataires qui ont affirmé que leur action est pacifique et n’est nullement destinée à troubler l’ordre public et ont revendiqué leur droit à un relogement promis par l’administration locale. « Une partie des familles a reçu des arrêtés de pré affectation et depuis, c’est le silence total », affirment des protestataires, qui soutiennent que leur patience a des limites.
Pour rappel, pas moins de 302 logements publics ont été attribués, il y a une dizaine de jours en faveur des bénéficiaires de pré affectations à la délégation communale «El Badr» de la commune d’Oran. Cette opération s’insère dans le cadre du programme élaboré par les services de la wilaya de l’année en cours portant sur la distribution de 11.500 logements publics locatifs.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
24 queries in 0,722 seconds. https://www.algerie360.com/wp-content/themes/v3-5