En Algérie, l’opérateur public Mobilis investit dans la data

En Algérie, l’opérateur public Mobilis investit dans la data

Mobilis.JPGL’opérateur public de téléphonie mobile Mobilis a décidé de moderniser ses infrastructures en passant à la 4G, tout en étendant sa couverture du territoire. L’investissement, d’un coût de $ 2 milliards, sera réparti sur 5 ans.

Mobilis prend le virage de la data (données) : les antennes-relais de l’opérateur public de téléphonie mobile, datant généralement de 2004, seront changées. Le protocole IP, alors réservé aux fournisseurs d’accès Internet, sera adopté et les antennes-relais de Mobilis pourront ainsi fonctionner avec les technologies 2G, 3G, LTE, et 4G.

L’offre en Internet mobile de quatrième génération devrait donc s’étendre. Saad Damma, PDG d’ATM Mobilis (filiale d’Algérie Télécom), y souligne un tournant stratégique :

« Le passage du mobile voix vers le data constitue pour Mobilis un tournant important. L’ambition pour nous est grande car nous voulons nous repositionner sur le marché par rapport à nos concurrents. »

D’autant que le plan présenté par Saad Damma, PDG d’ATM Mobilis , prévoit de presque doubler le nombre des antennes-relais à travers le territoire algérien : actuellement au nombre de 5 200, Mobilis se donne l’objectif d’en avoir 9 000 en 2016. De la couverture du territoire à l’offre « dernier cri » en data avec la 4G, S. Damma mise autant sur le quantitatif que le qualitatif pour séduire de nouveaux clients :

« Notre objectif est d’atteindre 45 % de parts de marché avec cet investissement [Mobilis en revendique actuellement 29 %, Ndlr]. »

L’investissement, d’un montant de 142 milliards de dinars ($ 2 milliards) sera financé à 87 % sur les fonds propres de l’entreprise, le reste provenant de l’endettement bancaire. Une proportion qui doit beaucoup à la santé financière de Mobilis : l’opérateur revendique un résultat net qui a doublé en 2011, à 6 milliards de dinars, contre 2,9 en 2010. La progression du chiffre d’affaires a également progressé, mais (relativement) plus modérément : en 2011, Mobilis a annoncé un chiffre d’affaire de 53 milliards, contre 47 milliards en 2010.