EN : Algérie-Arménie scanné par les anciens de l’EN

EN : Algérie-Arménie scanné par les anciens de l’EN

lacen-mesbah-1401653674.jpgAprès la rencontre de l’EN contre l’Arménie et la prestation jugée satisfaisante par le public, en attendant la confirmation contre la Roumanie, nous avons décidé de donner la parole aux spécialistes, des joueurs ayant déjà porté le maillot des Verts par le passé et qui scannent le match fourni par la bande à Vahid poste par poste.

Ainsi, les Haniched, Amrouche, Cherif El-Ouazzani et Moussouni ont donné leur point de vue, leurs critiques et les solutions idoines qui devraient, selon eux, donner un plus à l’EN. La prestation de certains joueurs, à l’image de Mahrez, le nouveau, a été elle aussi décortiquée par ces anciens, devenus tous des entraîneurs. Ils sont donc les mieux placés pour critiquer.

S. M. A.

Gardiens de but

Haniched : «Si Mbolhi s’illustre contre la Roumanie, il jouera la Belgique»

L’entraîneur des gardiens de l’USMH, ex-international dans les années 90, affirme que Zemmamouche s’est grandement amélioré. Il a pris confiance et ça se voit. Il s’attend aussi à ce que Mbolhi revienne de loin, à condition qu’il fasse un bon match contre la Roumanie, car, selon Mhammed, Vahid va l’avantager par rapport au portier usmiste. «On a joué contre une modeste équipe, mais malgré ça, j’ai vu un Zemmamouche sûr de lui, qui impose sa loi et contrôle bien sa défense, mais le match de la Roumanie va être difficile, et comme Vahid est imprévisible, je m’attends à tout. Puis, je pense que la prestation de Mbolhi contre la Roumanie va être décisive», avant d’ajouter : «Zemmamouche a joué avec une défense pas trop rassurante, mais malgré ça, il a gardé la tête froide, la décision finale tombera après le match de mercredi.»

«Vahid a détruit un projet de deux ans pour Doukha» 

Haniched a entraîné Doukha pendant plusieurs années, il revient sur sa mise à l’écart du groupe algérien. «Sincèrement, on n’a rien compris. Doukha méritait d’être avec ce groupe. Il a travaillé dur et il a même accepté de jouer sans argent et s’entraîner juste pour ce but qu’est aller au Brésil. A la fin, il voit son projet bâti pendant 2 ans détruit par Vahid. Je suis sûr que sa mise à l’écart est extra-sportive. J’ai eu de la peine pour lui, il m’a appelé pour m’annoncer la triste nouvelle. Je ne pouvais que l’encourager et le consoler», a-t-il dit.

S. M. A.

Défense

Rezki Amrouche : «Un grand problème d’organisation en défense»

De son côté, Rezki Amrouche a donné son avis sur la défense. Il a axé son discours sur l’action qui a amené le but arménien. Pour lui, la faute était loin d’être celle de Belkalem. Il évoque un problème d’organisation. «On a vu de belles choses dans ce match, sur le plan offensif notamment, mais en défense, je crois qu’il reste beaucoup de travail à faire. Il y a un sérieux problème d’organisation. Sur cette action du but arménien, l’erreur est collective, car Belkalem ne devait pas se retrouver seul sur place, il devait y avoir Halliche pas loin, mais aussi Mesbah, car la couverture doit être assurée par tout le monde. Je me souviens qu’on a vécu la même chose en 1993, si je me rappelle bien, quand Belatoui s’est trouvé de la même façon, permettant à un joueur ivoirien, à savoir Ben Salah, de nous piéger de la même façon», avant d’ajouter : «Pour ne rien vous cacher, cette défense m’inquiète beaucoup. On est très fragiles derrière, et ce manque d’organisation n’implique pas la titularisation de X ou Y, c’est tout le système défensif qu’il faut revoir avant qu’il ne soit trop tard. Si on avait joué une équipe organisée, on aurait sans doute pris plus de buts. S’il y a un choix à faire pour limiter les dégâts, j’opterai pour Bougherra avec Medjani ou Halliche, car le rythme et la compétition son importants. Quand je revois cette action où le joueur a pris de vitesse tout le monde, je me dis qu’on aura aucune chance contre la Belgique, alors il faut vite réagir», a-t-il expliqué.

S. M. A.

Milieu du terrain :

Cherif El-Ouazzani : «Bentaleb-Guedioura-Brahimi, mon milieu royal»

L’ancien Hamraoui a fait long feu en sélection. Il fait partie des hommes qui ont écrit l’histoire de l’EN. Si Tahar Cherif El-Ouazzani a suivi la rencontre samedi comme tous les Algériens, il en parle : «Contrairement à plusieurs personnes, je pense que Guedioura a fait ce qu’il fallait dans ce match. Il était présent, il a récupéré beaucoup de ballons et a même contribué dans les offensives menées par l’EN. J’ai toujours dit que ce joueur est important au milieu, c’est vrai qu’il manque de compétition, mais c’est un battant. L’EN pourra toujours compter sur lui, il est très important au milieu, plus que tous les autres. Lacen, pour sa part, et grâce à son expérience, peut rendre service, mais si je peux dessiner mon propre milieu, ça serait avec Bentaleb-Guedioura-Brahimi, ça serait un milieu royal. Taïder est aussi intéressant, mais entre lui et Guedioura je choisis ce dernier, alors que je trouve Mostefa loin du niveau de l’EN. Certes, dans son club, il joue dans ce registre, mais avec les Verts, c’est un tout autre dispositif tactique. Il est souvent perdu quand il est aligné au milieu», avant d’ajouter : «L’adversaire de samedi passé était modeste, je m’attends donc à un match plus difficile contre la Roumanie, ça sera le vrai test, il faudra essayer d’apprendre à jouer en bloc, mais aussi apprendre à profiter des balles arrêtées, celles qui étaient notre point fort dans une autre époque et s’armer de calme et de patience. On en aura besoin contre des équipes fortes comme la Belgique.»

S. M. A.

Attaque :

Moussouni : «Mahrez est bon, Brahimi, je l’adore»     

On a choisi l’ancien attaquant de la JSK pour qu’il nous parle du nouveau venu Ryad Mahrez, qui a fait son baptême du feu dans un poste que Fouzi connaît très bien, en ailier gauche. Il nous fait savoir que ce joueur lui a plu, mais pas autant que Brahimi qui l’a ébloui par son talent. «L’EN a fléchi physiquement après une mi-temps intense face à une équipe moyenne. On a vu aussi un bon Mahrez, c’est un bon joueur, mais moi, je préfère voir le jeu d’un autre côté, car des éléments évoluant dans ce poste, c’est-à-dire dans l’animation, doivent aider la défense. Ils sont appelés à revenir derrière pour récupérer, et lui ne le fait pas encore. En tout cas, pas encore, alors que Brahimi est très généreux sur le plan physique. Il dribble, et quand le ballon est récupéré par l’adversaire, il revient le chercher. Il repart devant. Ghilas aussi est bon, mais pour lui, ça sera dur, car il faut vraiment une tactique bien soignée pour qu’il puisse fournir de meilleures prestations», avant d’évoquer Slimani : «Pour moi, l’essentiel pour Islam est ce but qu’il a marqué. Il est important pour la confiance, je l’ai trouvé trop esseulé. Il a besoin d’un peu plus de soutien. Soudani est aussi intéressant, surtout dans ce registre quand il n’y a pas de soutien devant. Il a une certaine technique et puissance qui peuvent compenser, alors que Slimani joue sans ballon. Certes, il peut aussi courir très vite, mais il faut toujours qu’il soit soutenu, chose qui n’était pas le cas samedi. Je crois que le retour de Feghouli apportera plus d’équilibre pour l’équipe, mais rien ne pourra se faire sans Brahimi. Ce joueur, je l’adore. Il a tout pour plaire, il peut effacer n’importe qui en 1 ou 2 mètres. Son individualisme est le bienvenu pour les Verts.»

S. M. A.