Elimination des paraboles des balcons: Lancement prochain d’une opération dans les nouvelles cités AADL

lundi 15 octobre 2018 à 7:59
Source de l'article : Lequotidien-oran.com

Par D. B.

Fort de la réussite de la première opération pilote de suppression des paraboles des balcons, qui a ciblé plusieurs immeubles des quartiers d’Oran, les services de la wilaya, envisagent de lancer une seconde opération dans les nouvelles cités AADL, a-t-on appris, hier, de sources proches de la wilaya. L’opération ciblera, dans un premier temps, des immeubles de la cité AADL sise à Es Senia, avant de lancer la même opération à la cité AADL de Aïn El Beida.

Il y a plus d’un mois, suite aux instructions du wali, la direction du Logement a lancé une campagne d’élimination des antennes paraboliques fixées sur les balcons des immeubles. Elle a débuté à partir du boulevard Colonel Benabderrezak, au quartier « Yarghmoracen » , la cité « Les Falaises » à Oran ainsi que dans certains immeubles de la ville d’Arzew.

La campagne s’inscrit dans le cadre des efforts de la wilaya d’Oran pour éliminer tout aspect qui déforme le visage de la ville et conserver le caractère esthétique et le style architectural des bâtiments. Selon un communiqué de la direction du Logement, ces opérations vont se poursuivre jusqu’à inclure, tous les bâtiments des quartiers de la wilaya.

L’opération, supervisée par les services de la wilaya et la direction du Logement, consiste à enlever les paraboles des façades des bâtisses. Un procédé est entamé pour relier les immeubles concernés par un câble unique qui sera relié, à son tour, à une parabole géante, posée sur la terrasse et qui n’altèrera en aucune manière la vue d’ensemble.

Elle remplacera, aussi, tous les appareils installés anarchiquement sur les fenêtres et balcons des immeubles. Donc, partant de ce constat, il ne sera admis plus aucune antenne parabolique apparente, du fait qu’il est, à présent, loisible au locataire d’apprécier les bienfaits d’une antenne parabolique géante dotée de quatre têtes, avec l’insertion de fils gainés dans la goulotte. Donc, il suffit au locataire de brancher simpleement son téléviseur. Cela n’est pas du goût de certains locataires, bien que l’antenne collective est autant performante que l’antenne individuelle.

Rappelons, aussi, qu’en 2016, l’Office de Promotion et de Gestion Immobilière d’Oran, a informé les habitants des nouvelles cités, ayant bénéficié de logements dans le cadre de la résorption d’habitat précaire que l’installation des paraboles sur les façades est interdite. Faute de quoi, l’office prendra des mesures. Des endroits ont été réservés à l’installation des antennes paraboliques sur les terrasses. Tout contrevenant risque des poursuites judiciaires et l’expulsion.

En 2008, le ministère de l’Habitat a donné instruction d’interdire, à tous les nouveaux locataires, l’installation d’assiettes paraboliques sur les façades des immeubles. Cependant, les paraboles continuent de défigurer l’aspect architectural de nos immeubles, notamment, dans les nouvelles cités.

En 2011, le ministre de l’Habitat et de l’Urbanisme, a invité les promoteurs immobiliers à se rapprocher des architectes et du ministère de la Poste et des Technologie de l’information et de la communication, afin de trouver une solution à ce phénomène et éviter ainsi de telles situations qui portent atteinte à l’image de nos villes et aux façades des immeubles.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
24 queries in 0,214 seconds. https://www.algerie360.com/wp-content/themes/v3-5