Elections locales : congé d’office aux candidats

Elections locales : congé d’office aux candidats

Moins de trois semaines nous séparent des élections locales anticipées. Les campagnes électorales ont débuté hier, 4 novembre. Les candidats aux APC et APW commence une course contre la montre, dans l’espoir de gagner l’empathie de l’opinion publique, dans un contexte socio-économique inédit.

À cet effet, le Premier ministre Aïmene Benabderrahmane a adressé des instructions urgentes aux membres du Gouvernement et aux Walis, portant sur la nécessité d’accorder des congés d’office aux candidats des élections locales prévues pour le 27 novembre.

Un congé d’office d’une durée de 21 jours

Selon le journal arabophone El bilad, le premier responsable du gouvernement a donné cette instruction, dans l’objectif de permettre aux différents participants au prochain scrutin de mener leurs campagnes électorales.

“Les membres du Gouvernement ainsi que les Walis sont instruits de transmettre les instructions nécessaires aux différents responsables concernés, afin de permettre aux candidats de bénéficier d’un congé d’office, et ce, durant une période 21 jours, conformément aux dispositions de l’article 73 de la loi organique relative au régime électoral”.

Pour rappel, la campagne électorale a début hier, jeudi 4 novembre et  s’étalera sur trois semaines. Autrement dit,  vingt-trois (23) jours avant la date du scrutin et s’achève trois (3) jours avant, conformément à l’article 73 de la loi portant régime électoral.

Par ailleurs, Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, avait affirmé qu’en “parachèvement du processus d’édification des institutions de l’Etat sur des bases solides, (…) l’Algérie sera le 27 novembre, au rendez-vous avec les élections des Assemblées populaires communales (APC) et de wilayas (APW), pour affirmer notre volonté forte et ferme de protéger le choix souverain des citoyens et citoyennes”.