Algérie

Élections locales : 13 personnes arrêtées à Bouira

Les élections locales organisées il y a une semaine en Algérie pour le renouvellement des assemblées populaires communales et de wilayas ne sont pas passées inaperçu dans certaines wilayas.

Du directeur d’un centre de vote qui a tenté de fuir avec les Procès-verbaux à Oran aux individus qui ont détruit des urnes à Bouira, le scrutin a connu en effet deux incidents marquants. La justice vient par ailleurs de trancher sur la deuxième affaire.

Selon le quotidien Echorouk, les services de la gendarmerie national ont procédé ce vendredi, 3 décembre 2021, à l’arrestation de 13 personnes ayant entravé le bon déroulement des opérations de vote lors du scrutin passé.

Six d’entre eux ont été jetés en prison, quatre sont soumis à une surveillance juridique, tandis que le reste (3) a été relâché. Selon le communiqué de la gendarmerie nationale, cette arrestation intervient suite aux perturbations et destructions des listes électorales  et des urnes, enregistrés dans la wilaya de Bouira. L’enquête a montré, selon la même source que ces individus ont été poussés à exécuter cette opération.

Retour sur les faits

Rappelons que la semaine passé, soit le samedi 27 novembre 2021, des urnes ainsi qu’une partie des listes électorales ont été détruites par des opposants aux élections locales dans les trois centres de vote, dans la commune d’Ath Lakser au sud-est du chef-lieu de wilaya de Bouira.

Ainsi, la ville a connu des affrontements opposant des manifestants anti-élections aux policiers dans la ville de Haizer au nord de Bouira. Les forces de l’ordre ont usé du gaz lacrymogène afin de disperser les manifestants qui se dirigeaient vers 10 h du matin aux bureaux de vote pour empêcher le déroulement du scrutin.

Share
Publié par
Leila. B