El Tarf / Peste des petits ruminants : Réception de 30 000 doses supplémentaires de vaccin

jeudi 14 mars 2019 à 13:54
Source de l'article : Reporters.dz

Menrad Bahmed

Afin de pouvoir venir à bout des maladies qui ont touché, depuis la fin de l’année passée, les petits ruminants, la direction des services agricoles de la wilaya vient de décider d’octroyer trente mille autres doses de vaccins supplémentaires afin de pouvoir vacciner la population animale.

La wilaya a reçu depuis la mi-février soixante-dix mille doses pour une population animale de plus de trois cent mille bêtes, selon les statistiques établies au mois de juin 2018. Bien que le nombre de doses soit loin de pouvoir suffire à cette importante mission, il n’en demeure pas moins qu’une grande partie de cette population animale sera sauvée d’une mort certaine. Selon la même source, la direction des services agricoles a mobilisé sur le terrain une quarantaine de vétérinaires chapeautée par des collègues expérimentés dans le domaine.

La situation est suivie de très près par les autorités locales, en particulier le directeur de la DSA et surtout les équipes médicales mobilisées pendant des mois pour intervenir à tout moment dès la moindre information. Il est à signaler que les éleveurs de la wilaya touchés ont été à maintes reprises rassurés afin qu’il n’y ait aucun signe d’affolement. Il en est de même pour les nombreux fellahs qui ont perdu leurs récoltes lors des importantes inondations qui ont créé beaucoup de désagréments. La wilaya d’El Tarf a enregistré la perte de près de trois cents bêtes. Le nombre de foyers a vite augmenté du mois de décembre à février pour atteindre une trentaine dont les premiers ont été localisés dans une ferme de Guergour, à Aïn Khiar, Chihani, etc.

Cependant, depuis l’amorce de l’opération de vaccination, qui a touché toutes les localités de la wilaya, aucun autre cas n’a été signalé. «C’est un signe rassurant», souligne un vétérinaire. Rappelons que par décret du wali, dont nous détenons une copie, les trois marchés à bestiaux fermés à titre préventif depuis janvier dernier seront rouverts prochainement à condition que les maquignons justifient d’un certificat médical prouvant que la bête est idem de toute maladie.
Enfin, les vétérinaires scindés en brigade continueront à assumer leur mission sur des zones ayant des reliefs difficilement accessibles.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
24 queries in 0,318 seconds. https://www.algerie360.com/wp-content/themes/v3-5