L'indice de confiance du FCE en hausse

mardi 8 décembre 2009 à 2:38
Source de l'article :

L’indice de confiance du FCE en hausse
Le moral des chefs d’entreprise algérien est au beau fixe, ils commencent à reprendre confiance. C’est du moins ce que rapporte le quotidien électronique  » Toutsurl’Algérie  » dans son édition d’hier.

Selon le baromètre mensuel du Forum des Chefs d’Entreprise (FCE) pour le mois de novembre, rendu public hier, l’indice de confiance des chefs d’entreprise a progressé de dix points par rapport au mois dernier, passant de – 16 à -6. L’indice de confiance reste dans la zone négative, toujours plombé par la crise internationale et par la reprise timide de l’activité en Europe et dans le monde. « Les prochains mois confirmeront ou infirmeront ce renversement de tendance », commente le FCE. Principale bonne nouvelle de ce sondage est l’amélioration de l’écoulement des produits et le niveau des commandes qui ont progressé respectivement de 8 et 3 points. En conséquence, l’appréciation des perspectives de production pour les trois prochains mois redevient positive. D’un point de vue sectoriel, cette amélioration du moral des chefs d’entreprise se fait particulièrement sentir dans les industries manufacturières. En l’espace d’un mois, l’indice de confiance a progressé, car au mois d’octobre, le Forum des chefs d’entreprise a estimé que le climat des affaires en Algérie n’est pas satisfaisant.

On se rappelle d’ailleurs que les chefs d’entreprise ont entamé ce denier trimestre de l’année dans un climat des affaires très défavorable, avec une valeur de -16. Ainsi donc, l’indice de confiance global du mois d’octobre, en régressant de 3 points par rapport à septembre, a battu le record des valeurs négatives enregistrées depuis juillet 2003. Les principales raisons en sont, selon les réponses des chefs d’entreprise, la forte baisse des commandes qui affecte 45 % d’entre eux et une stagnation pour 42 %. Il y a la hausse des stocks qui concerne 26 % des industriels. Cette situation a fait que 41 % des chefs d’entreprise qui ont répondu à cette question envisagent de baisser le niveau de production de leurs entreprises durant les trois prochains mois. Les secteurs d’activité économique les plus affectés sont les industries manufacturières, l’agroalimentaire et autres. Ainsi, leurs indices de confiance ont régressé respectivement de 17, 18 et 27 points. Par contre, l’optimisme est de mise pour les chefs d’entreprise activant dans le BTPH ou les services, à savoir leurs indices de confiance affichent des valeurs positives, respectivement 17 et 16, contre des indices négatifs en septembre.

Nassima B.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
51 queries in 0,351 seconds. https://www.algerie360.com/wp-content/themes/v3-5