D’origine algérienne et figure emblématique de Marseille, Ghani meurt percuté par un bus

D’origine algérienne et figure emblématique de Marseille, Ghani meurt percuté par un bus

La communauté algérienne perd un des siens, suite à un accident de route. En effet, il s’agit d’un nouveau choc pour la diaspora qui perd ses membres les uns après les autres. Un autre Algérien tire sa révérence la semaine dernière, en France.

Il en est question de Ghani, un quinquagénaire algérien et fondateur du fameux “Blé d’Art”, un coin très connu à Marseille, mais aussi du côté des membres de la diaspora établis dans cette ville de France.

Un Algérien meurt percuté par un bus à Marseille

Les faits remontent au lundi 10 juillet dernier, Ghani Semahi est mort percuté par un bus. Et ce, après avoir perdu le contrôle de sa trottinette. Ce malheureux accident est survenu sur le e cours Lieutaud, à Marseille. Notamment, à quelques mètres de son “Blé d’Art”.

Alors qu’il circulait sur une trottinette électrique, Ghani a perdu le contrôle de son engin et a sauté sur la chaussée, et a été heurté par le bus en question. Par ailleurs, l’intervention des sapeurs-pompiers n’a pas servi à grand-chose, il a été déclaré mort sur place. Et ce, suite à un arrêt cardio-respiratoire.

Ghani, fondateur de “Blé d’Art” et figure emblématique à Marseille

Très connu par les membres de la diaspora, Ghani était le fondateur de “Blé d’Art”. Un petit coin qui se situe sur une pente, notamment dans la rue des Trois Mages. Un établissement qui s’étale en quelques mètres carrés, mais qui rassemble les caractéristiques d’un restaurant, un lieu de concerts, ou encore d’un refuge pour artistes.

“Blé d’Art” est aussi endroit, fait de récupération d’objet qui raconte des histoires étonnantes, mais surtout qui réunit entre la musique algérienne et les délicieuses recettes cuisinées par Ghani. Souvent, des artistes algériens y venaient s’installer sur un tabouret pour y chanter des morceaux de cette musique algérienne.


| À LIRE AUSSI :

>> Poussée devant un train en marche, une Algérienne de 52 ans meurt tragiquement à Paris
>> La femme du policier qui a tiré sur Nahel reçoit les 1,6 million d’euros de la cagnotte