Djabou «Apporter mon savoir-faire»

Djabou «Apporter mon savoir-faire»

_LZM0502v.jpgIl est, pour la première fois, parmi la sélection nationale A. Benchikha, qui le connaissait assez bien avec les A’, lui a fait appel pour rejoindre Djebbour et les autres.

Le meneur de jeu de l’ES Sétif n’a pas trouvé de difficultés pour s’intégrer parmi ses nouveaux coéquipiers, il a livré ses premières impressions sur le groupe et le match face à la Centrafrique.

– Quel commentaire faites-vous sur votre première sélection en équipe A ?

– Je suis très content de me retrouver parmi l’effectif de l’équipe nationale, quoi que pour moi, je ne trouve pas beaucoup de différence, car en A’ ou avec les A, le principe est de défendre les couleurs de l’équipe nationale. Mais je dirais tout de même que c’est tout à mon honneur de se retrouver avec l’équipe première.

– Quel accueil avez-vous trouvé parmi vos nouveaux coéquipiers ?

– Tout s’est très bien passé, le contact était à la fois simple et sympathique, je me suis vite intégré dans le groupe. Je tiens juste à préciser que je respecte beaucoup mes nouveaux amis. Ils étaient avant moi en équipe nationale, je les respecte tous, et j’espère qu’on réalisera un bon résultat lors de notre prochain match.

– Contrairement à vos coéquipiers, vous connaissez bien le nouveau sélectionneur Benchikha, avec qui vous avez travaillé en A’.

– Effectivement, je connais bien Benchikha, ce n’est pas nouveau pour moi, c’est pour cette raison peut-être que mon intégration s’est faite très vite. Je pense que même pour le groupe, tout s’est bien passé. On va travailler dans la sérénité, car tout le monde est conscient de la tâche qui nous attend. Benchikha est un fonceur, il nous aidera à réaliser de bons résultats, en commençant pas la Centrafrique.

– Concernant ce match contre la Centrafrique, souhaitez-vous jouer cette rencontre ?

– Tout à fait, j’aimerais bien jouer. Si je suis là, c’est bien pour apporter mon savoir-faire.

Maintenant, tout est dans le choix du sélectionneur. S’il me fait appel, je serai prêt, mais en toute modestie, je respecte mes équipiers, qui étaient là avant moi et qui ont plus de matchs en sélection A. Je ne vais pas dire que je vais jouer titulaire ou jouer tout court, car c’est l’entraîneur qui décidera pour les éléments qui évoluerons en Centrafrique.

– L’équipe nationale trouve des difficultés en attaque depuis un moment. Vous faites partie des joueurs qui animeront l’attaque, qu’en dites-vous ?

– Comme je viens de vous l’expliquer, je suis un joueur qui reste à la disposition de mon entraîneur, s’il juge que je pourrais apporter un plus à notre attaque, je suis prêt à donner le maximum de moi-même, je ferais tout pour honorer ma première sélection.

Il ne faut pas croire aussi que la clé de la réussite se trouve uniquement chez Djabou. Nous sommes tous là pour s’entraider et défendre les couleurs du pays, chacun de nous fera le maximum pour le bien de cette équipe.

– Comment appréhendez-vous le match contre la Centrafrique ?

– C’est un match très important, on va se déplacer pour essayer de rattraper les deux points qu’on a perdus à domicile face à la Tanzanie, il faut bien se concentrer et respecter l’adversaire pour s’en sortir.

– Ils ont réalisé un résultat plus que positif face au Maroc, cela va certainement les motiver pour mieux faire contre l’Algérie.

– On est conscient de cela, comme vous le dites, ils ont imposé le nul au Maroc, cela prouve qu’il ne reste plus de petites équipes en Afrique. Tous les adversaires sont à prendre au sérieux. On a eu une leçon de la part de la Tanzanie, il ne faut plus retomber dans les mêmes erreurs. Ce stage va nous permettre de bien préparer le match pour nous imposer en Centrafrique. La tâche n’est pas aussi à l’extérieur. Il faut surtout être efficace.